Plein écran
Julie Leclercq © DéFi

Quatre candidats à la présidence de DéFi

L'élection à la présidence de DéFI, programmée le 1er décembre prochain, se jouera finalement entre quatre candidats, et non deux comme pressenti en fin de semaine dernière. Les deux candidats de dernière minute sont un Wallon et une Wallonne: le vice-président provincial de DéFI Luxembourg, le Bastognard Jean-Claude Cremer, et Julie Leclercq, conseillère communale d'Engis (province de Liège).

Les noms ont été communiqués lundi en fin de matinée par la commission électorale de la formation amarante. Celle-ci a validé, outre celles de ces candidat(e)s de dernière minute, actifs en Wallonie, les candidatures annoncées des Bruxellois François De Smet, actuel chef de file de DéFI à la Chambre, domicilié à Evere, et Christophe Magdalijns, député régional et président du conseil communal d'Auderghem, a communiqué le siège du parti.

  1. Jean-Claude Marcourt dénonce une “dérive totale”:  “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jean-Clau­de Marcourt dénonce une “dérive totale”: “Stéphane Moreau pète tous les plafonds”

    Jusqu'ici silencieux dans le dossier Nethys/Publifin, l'homme fort du PS liégeois, Jean-Claude Marcourt, prend la parole dans les colonnes de Sudpresse, vendredi. "On ne peut qu'être effaré devant des sommes pareilles, spécialement en ce qui concerne Stéphane Moreau. Il pète tous les plafonds!", s'offusque celui dont la responsabilité dans l'affaire a parfois été pointée du doigt.