Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts et les acteurs du supérieur se sont accordés sur une proposition commune concernant la rentrée du 19 avril dans le nord du pays.
Plein écran
Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts et les acteurs du supérieur se sont accordés sur une proposition commune concernant la rentrée du 19 avril dans le nord du pays. © Wannes Nimmegeers

Quelques cours en présentiel et autotests: Ben Weyts présente son plan pour la rentrée

Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts et les acteurs du supérieur se sont accordés sur une proposition commune concernant la rentrée du 19 avril dans le nord du pays, communique le ministre N-VA mardi en fin d'après-midi. Selon leur vision des choses, on retournerait aux règles qui étaient en vigueur dans les universités et hautes écoles avant la "pause de Pâques" décrétée fin mars par le Comité de concertation.

  1. Le Comité de concertation devient le “comité des terrasses”: la bulle extérieure et les métiers de contact à nouveau sur la table ce mercredi
    Mise à jour

    Le Comité de concertati­on devient le “comité des terrasses”: la bulle extérieure et les métiers de contact à nouveau sur la table ce mercredi

    Les vacances de Pâques n’ont pas encore eu de grands effets sur la moyenne des contaminations. La réouverture de l’Horeca risque d’être reportée, mais de plus en plus d’hommes politiques semblent plaider pour que les terrasses puissent déjà accueillir des clients. Par ailleurs, on se dirige vers un statu quo dans les écoles francophones après les vacances et vers la fin de l’interdiction de voyager le 19 avril.
  2. Les écoles flamandes rouvrent leurs portes, mais pas à 100% en présentiel

    Les écoles flamandes rouvrent leurs portes, mais pas à 100% en présentiel

    En communauté flamande, toutes les écoles rouvriront leurs portes après les vacances de printemps (Pâques). Pour les deuxième et troisième degrés du secondaire, l’enseignement à distance à mi-temps est maintenu. C’est ce qui a été décidé lundi lors d’une réunion de concertation sur l’enseignement entre le ministre Ben Weyts (N-VA) et les coupoles de l’enseignement. Certaines mesures supplémentaires sont également un peu assouplies, bien que l’obligation du port du masque subsiste pour les cinquième et sixième années primaire.