Plein écran
© photo_news

Réforme de l'aide juridique: Koen Geens interpellé par des associations

Un cortège composé d'une centaine de militants de la plate-forme "Justice pour tous" est parti mercredi peu après 11h des locaux du Bureau d'aide juridique à Bruxelles en direction du ministère de la Justice pour protester contre la réforme de l'aide juridique envisagée par le ministre fédéral de la Justice, Koen Geens.

A l'issue de la manifestation, les militants remettront à ce dernier une pétition signée par une centaine d'ONG, de syndicats et d'organisations du monde judiciaire.

De nombreuses personnes exclues de l'accès à la justice
"Le gouvernement veut lutter contre la surconsommation. Mais la surconsommation, elle est dans le chef de l'administration", a clamé le président de la Ligue des droits de l'homme, Alexis Deswaef, sur les marches du Palais de justice, étape intermédiaire de la manifestation.

La plate-forme "Justice pour tous", qui regroupe une vingtaine d'associations de tout le pays dont La Ligue des droits de l'homme, l'association syndicale des magistrats ou encore le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, estime que la réforme de l'aide juridique proposée par Koen Geens va exclure de nombreuses personnes de l'accès à la justice.

Les militants s'opposent en particulier à l'introduction d'un ticket modérateur et au renforcement des formalités administratives pour avoir accès à l'aide juridique.

Refinancer l'aide juridique
Après la taxation à 21% des honoraires d'avocat et l'augmentation des droits de rôle et de greffe, ce sont de nouvelles mesures d'austérité qui ne disent pas leur nom, cette fois au détriment des plus démunis, accusent-ils.

Pour les manifestants, il faut d'urgence refinancer l'aide juridique. Les personnes précarisées, perdues dans les méandres du système judiciaire, ont déjà des difficultés à se sentir sujets de droits et à entamer des démarches.

Parallèlement, un nombre croissant d'avocats renoncent à pratiquer l'aide juridique, faute de pouvoir en vivre décemment.