Réouverture, ce lundi, de l’exposition Toutankhamon à Liège

Dès lundi 18 mai, l’exposition Toutankhamon de la gare des Guillemins rouvrira ses portes. Les organisateurs ont mis en place quelques mesures afin d’assurer la sécurité des visiteurs.

Exposition Toutankhamon à la gare de Liège-Guillemins.
Plein écran
Exposition Toutankhamon à la gare de Liège-Guillemins. © D.R.

À partir du lundi 18 mai, les musées pourront à nouveau ouvrir leurs portes. Une première bonne nouvelle pour le secteur culturel. Malgré le succès qu’elle a rencontré dès son ouverture, l’exposition de la gare de Liège-Guillemins, “Toutankhamon – A la découverte du pharaon oublié”, a été durement touchée par la crise sanitaire. Comme certains autres sites muséaux de la province, elle accueillera à nouveau les visiteurs, dès lundi. Mais à quelques conditions, toutefois, puisque les organisateurs ont dû mettre en place des mesures sanitaires spécifiques.

Les visiteurs devront impérativement acheter leurs tickets à l’avance sur le site de la billetterie d’Europa Expo. Aucun ticket ne sera vendu sur place. Attention, cependant, seuls 50 tickets seront disponibles par séance. “Cela nous permet de garantir la sécurité de chacun et de permettre le respect des règles de distanciation sociale”, indiquent les organisateurs. Un maximum de 200 personnes pourront se trouver en même temps au cœur de l’exposition. 

Les organisateurs ajoutent, par ailleurs, que les groupes scolaires ou classiques ne seront pas acceptés, dans un premier temps.

Si des files pourront se former à l’extérieur, celles-ci ne pourront comporter plus de 40 personnes. Comme on peut le voir dans le centre-ville, des marquages seront apposés au sol afin de définir la distance à maintenir entre deux personnes. Deux agents de sécurité veilleront à faire respecter les règles de distanciation sociales à l’extérieur, et trois autres dans l’enceinte de l’exposition. 

Le port du masque sera absolument obligatoire dans l’exposition de la gare des Guillemins. À la différence de la période pré-coronavirus, la visite ne se fera que dans un sens. Interdit, donc, de faire des allées et venues entre les différentes sales.

Des audioguides seront toujours disponibles, mais uniquement sur demande des visiteurs. Les organisateurs assurent que ceux-ci seront désinfectés. 

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.