Réouverture partielle du marché de la Batte ce dimanche 24 mai

Le marché dominical de la Batte rouvrira à nouveau ce dimanche 24 mai. 50 commerçants sur les près de 300 que compte généralement le marché seront présents. Un maximum de 400 personnes pourra y circuler en même temps.

Le marché de la Batte de ce 24 mai s'étendra de l'Îlot Saint-Georges à la place des Déportés. Illustration.
Plein écran
Le marché de la Batte de ce 24 mai s'étendra de l'Îlot Saint-Georges à la place des Déportés. Illustration. © Office du Tourisme de Liège

Ces derniers mois, le marché de la Batte a connu quelques désagréments. Comme bien d’autres, depuis le 18 mars, le plus ancien marché de Belgique est, en effet, fermé à cause de la crise sanitaire. Mais ce n’est pas le seul problème auquel ont dû faire face les commerçants, puisque les mois de février et de mars ont été chahutés par de fortes rafales. À cette époque, on pouvait déjà entrevoir ce que pourrait être le marché liégeois, plus de deux mois plus tard.

Sur base des dernières consignes du Conseil National de Sécurité, le Collège communal a décidé que quelques commerçants, 50 maximum, pourront à nouveau installer leur étale sur les quais qui longent la Meuse, et ce, dès le dimanche 24 mai. Les autorités ont dû définir des critères de sélection pour déterminer quels commerçants pouvaient reprendre leurs activités sur le marché de la Batte.

“Le choix du Collège s’est porté sur la vente de produits alimentaires et de bouche uniquement et sur les 80 abonnés réguliers concernés. Ceux-ci ont ensuite été contactés par le service des Foires et Marchés jusqu’à arriver au nombre de 50 marchands”, explique la Ville de Liège qui souligne, en outre, que cette décision a été difficile à prendre.

Une réflexion est en cours pour permettre aux autres secteurs d’être présents lors des prochaines éditions.

Nombre limité de visiteurs

Ce dimanche, le marché se tiendra, de 8h à 13h, en configuration restreinte. Les 50 échoppes seront réparties au sein d’un périmètre compris entre l’Îlot Saint-Georges et la Place des Déportés, avec une entrée et une sortie à chaque extrémité. Le dispositif sera contrôlé de manière à ce qu’il n’y ait jamais plus de 400 personnes, en même temps, dans le périmètre.

La Batte le 9 février dernier, ou un avant-goût de ce à quoi elle devrait ressembler ce dimanche 24 mai.
Plein écran
La Batte le 9 février dernier, ou un avant-goût de ce à quoi elle devrait ressembler ce dimanche 24 mai. © D.R.

Sur le marché, il sera vivement conseillé de porter un masque, du gel hydroalcoolique sera mis à disposition et des files respectant les mesures de distanciation seront mises en place.

Retrouvez ici toute l’actualité en région liégeoise.

  1. Une quarantaine en labo sous supervision de virologues: la solution de Marc Van Ranst pour le chat péruvien

    Une quarantai­ne en labo sous supervisi­on de virologues: la solution de Marc Van Ranst pour le chat péruvien

    Le désormais célèbre virologue Marc Van Ranst a communiqué à l’avocat de Selena Ali, la propriétaire du chat péruvien, que son laboratoire de l’université de Louvain pouvait se charger de la quarantaine de Lee. “Vu que la rage est une maladie excessivement mortelle, et qu’elle nécessite des précautions extrêmes, une période de quarantaine peut être nécessaire”, résume-t-il en ajoutant qu’il est hautement improbable que le petit chat développe la maladie ultérieurement.