ANP
Plein écran
© ANP

Reprise de l’Horeca: faut-il s'attendre à des notes plus salées?

Pas de marche arrière. Mercredi, le Comité de concertation a donné son feu vert à l’ouverture des terrasses à partir du samedi 8 mai. Une bonne nouvelle pour certains professionnels de l’Horeca, ceux qui ont l'opportunité de s’adapter aux mesures imposées. À quoi doivent s'attendre les clients à l’aube de cette reprise? Sont-ils assurés de pouvoir profiter de leur restaurant préféré? Les additions risquent-elles d’être plus salées? Les cartes seront-elles adaptées, voire réduites? Quelles seront les règles à respecter au sein des différents établissements? À table.

  1. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  1. Rentabiliser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes
    Economie

    Rentabili­ser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes

    Maintenant que les taux d’épargne sont bas en permanence, les investissements dans les actions ou fonds qui paient un dividende (élevé), deviennent de plus en plus populaires. Si les résultats d’entreprise sont favorables, les investisseurs perçoivent de l’argent sur base annuelle via ce dividende, sans devoir vendre leurs actions. Il y a 2 options pour investir dans des actions et des fonds d’investissement qui paient des dividendes: le rendement élevé des dividendes et la forte croissance des dividendes. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la différence.
  2. Ce patron de restaurant décidera à la dernière minute s’il ouvre le 1er mai: “On nous met la pression, on nous menace”

    Ce patron de restaurant décidera à la dernière minute s’il ouvre le 1er mai: “On nous met la pression, on nous menace”

    Jusqu’il y a peu, ils étaient encore plusieurs dizaines de restaurateurs prêts à ouvrir leur établissement le 1er mai malgré l’interdiction. Ces derniers jours, les rangs des “rebelles” se sont amoindris sous la pression. Même les irréductibles ont fini par céder. Joseph Di Miceli, parton de trois restaurants en région hutoise, ne sait pas encore s’il ouvrira ou non ce samedi. Il se décidera à la dernière minute et nous explique pourquoi.