Erika Vlieghe, Geert Molenberghs, Dominique Benoit, Matthias De Caluwe, Margot Cloet
Plein écran
Erika Vlieghe, Geert Molenberghs, Dominique Benoit, Matthias De Caluwe, Margot Cloet © ID/ Christophe De Muynck - BELGA - Photonews

Retour au confinement pour endiguer la quatrième vague? “Avec les règles actuelles, nous n'y arriverons pas”

La pression sur les hôpitaux ne cesse d’augmenter. Il y a déjà plus de patients atteints de Covid-19 hospitalisés par rapport à ce que prévoyaient les modèles au plus fort de la quatrième vague. Pourtant, le pic n’a pas encore été atteint. Et nous ne savons pas quand cela arrivera. Aux Pays-Bas, le groupe d’experts estime que le moment est venu d’annuler les événements pendant quinze jours, de fermer les cinémas et les théâtres et de limiter les heures de fermeture dans le secteur de la restauration. En Belgique, le GEMS n’est pas favorable à des mesures aussi drastiques, même si le conseil d’experts convient que les règles actuelles sont insuffisantes.

  1. Les hôpitaux ferment des lits de soins intensifs par manque de personnel

    Les hôpitaux ferment des lits de soins intensifs par manque de personnel

    En théorie, les hôpitaux belges disposent de plus de 2.000 lits en soins intensifs mais, contrairement aux précédentes vagues de Covid-19, ce n'est pas tout à fait le cas dans la pratique. Il y en effet désormais trop peu de personnel pour les prendre en charge. Pour le moment, dans les services de soins intensifs, il est ainsi estimé qu'environ 5% des lits sont "perdus", c'est-à-dire indisponibles pour accueillir un patient, rapporte De Standaard vendredi. La tendance est aussi notable dans les services normaux des hôpitaux, avec là aussi une capacité réduite.
  2. Près de 700 fonds d'investissement en Belgique: comment faire le meilleur choix?
    Guide-epargne.be

    Près de 700 fonds d'investis­se­ment en Belgique: comment faire le meilleur choix?

    Ceux qui investissent leur argent, pourraient bien obtenir un rendement considérable. Mais est-il vrai que les jeunes ont intérêt à investir dans un fonds d’investissement dynamique et que les personnes plus âgées ont intérêt à investir dans un fonds défensif? Quelles sont les différences entre ces fonds? Et comment devez-vous vous y prendre? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique de quelles options vous disposez.
  3. La quarantaine assouplie dans les écoles n’enthousiasme pas dans la région carolo: “Tout ça en une semaine!”
    Témoignages et interviews

    La quarantai­ne assouplie dans les écoles n’enthousiasme pas dans la région carolo: “Tout ça en une semaine!”

    Les différents ministres en charge de la Santé se retrouvent ce mercredi matin avec leurs homologues en charge de l’Éducation pour discuter d’une possible adaptation des règles sanitaires dans les écoles. Le Ministre fédéral, Franck Vandenbroucke (Vooruit), plaide pour un assouplissement de la quarantaine. À Charleroi, on se questionne.
  1. Un infirmier en soins intensifs: “Les patients Covid non vaccinés? C’est frustrant, mais je ne leur en veux pas”

    Un infirmier en soins intensifs: “Les patients Covid non vaccinés? C’est frustrant, mais je ne leur en veux pas”

    Rebond épidémique, absences et inquiétude. Le pic d’affluence de patients Covid-19 dans les hôpitaux est prévu pour la fin du mois de novembre, selon les modèles. Dans les services, on tente de se préparer. Comme on peut. “Le taux d’absentéisme au sein du personnel soignant complique considérablement la situation”, avance Arnaud Bruyneel, vice-président de la SIZ Nursing. “On est obligé de fermer des lits. C’est le cas dans quasiment tous les hôpitaux.”
  2. Vandenbroucke se dit prêt pour une vaccination des 6-11 ans en janvier

    Vandenbrou­c­ke se dit prêt pour une vaccinati­on des 6-11 ans en janvier

    Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke s’est montré jeudi résolument favorable à la vaccination des enfants dès que l’Agence européenne des médicaments aura donné son feu vert. “J’espère commencer à vacciner les enfants de 6 à 11 ans en janvier. On attend le feu vert (européen). Mon point de vue c’est que, si c’est possible, il faut le faire”, a-t-il déclaré sur le plateau de “Jeudi en prime” sur la RTBF.