Plein écran
Sabine Laruelle. © belga

Sabine Laruelle tête de liste MR aux Régionales à Namur

UpdateSabine Laruelle tirera la liste pour les élections régionales dans l'arrondissement de Namur, a annoncé dimanche après-midi le président du MR, Charles Michel. Cette libérale, qui a été ministre fédérale pendant 11 ans, avait décidé de quitter la politique avant le scrutin de 2014.

A l'approche des élections du 26 mai prochain, ce "triple rendez-vous pour l'avenir du pays, des Régions et de l'Europe", Charles Michel a annoncé le retour en politique de Sabine Laruelle, à une place de choix: tête de liste pour l'arrondissement de Namur. "Elle a participé à huit campagnes électorales et a été ministre pendant 11 ans", a souligné le Premier ministre démissionnaire. Elle avait notamment été ministre fédérale des PME, des Indépendants, des Classes moyennes et de l'Agriculture lors de la législature précédente. A l'issue de celle-ci, elle avait annoncé son retrait de la vie politique.

Sabine Laruelle a affirmé sa "conviction politique encore plus forte qu'il y a cinq ans". Elle a également évoqué les "nombreuses manifestations" qui se sont déroulées en Belgique et lors desquelles, selon elle, il y a eu "beaucoup de désinformation". "C'est vraiment avec beaucoup d'enthousiasme, d'envie et de conviction" qu'elle a décidé de se présenter "pour défendre le programme".

"La dernière réforme de l'Etat a renforcé le rôle des Régions" ce qui explique son arrivée à la Région wallonne, explique-t-elle.

Willy Borsus, ministre-président de la Wallonie et Pierre-Yves Jeholet, ministre wallon de l'Economie, ont salué l'arrivée de cette candidate "qui connaît sur le bout des doigts les thématiques des classes moyennes, des indépendants, des PME", a souligné M. Jeholet.

A l'origine, le MR avait pensé au député wallon Gilles Mouyard pour tirer la liste à Namur. Ce dernier laisse sa place "avec honneur" à Sabine Laruelle dont il connaît "la capacité de travail, la capacité d'idées et le pouvoir de persuasion", a-t-il déclaré, soulignant que sur ces 30 dernières années, elle avait réalisé "les plus gros scores jamais faits en province de Namur".

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.
  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.