Seules 25% des bibliothèques liégeoises ont organisé un service "take away"

Moins d'une bibliothèque sur cinq a organisé un service de location de livres sans retours immédiats, soit "take away", comme demandé par le fédéral et souvent jugé même comme "incohérent", ressort-il d'un rapport réalisé par le service de la lecture publique, et cité dans Le Soir jeudi.

Pour rappel, le Conseil national de sécurité a prié les bibliothèques d'organiser un service de location de livres sans retours immédiats. 

La bibliothèque Chiroux.
Plein écran
La bibliothèque Chiroux. © Ville de Liège

Le service de la lecture publique a enquêté auprès des 198 responsables de bibliothèques reconnues et produit un rapport détaillé à ce sujet. En clair, seules 18,24 % des bibliothèques se sont exécutées. Les disparités par province sont étonnantes : Namur fait figure d'exception avec un "take away" dans plus d'une bibliothèque sur trois (35 %) alors qu'ils ne sont que 25 % à Liège, 17 % en Hainaut, 13 % en Luxembourg, 8 % en Brabant wallon et 6 % à Bruxelles.

Comme le constate le directeur général adjoint de l'Action territoriale Jean-François Füeg, "les bourgmestres et les pouvoirs organisateurs de droit privé ont donc privilégié l'application de mesures de précaution plus strictes que celles préconisées par le Conseil national de sécurité". 

Mais alors que font les quelque 1.100 employés du secteur ? Sous-financées, dotées de trop peu de personnel, les bibliothèques "ont essayé d'occuper cette période d'inaction forcée en travaillant sur les collections et les catalogues et en visant à proposer une offre à distance de qualité", note Jean-François Fuëg. 

Les bibliothèques s'affairent à gérer les collections (42 %), ce qui signifie encoder, catalographier, réorganiser les médias, élaguer les volumes désuets et planifier de nouvelles acquisitions. Elles font de la gestion administrative (27 %) et mettent sur pied leurs futurs programmes d'animations (16 %).

Retrouvez ici toute l’actualité de la région de Liège.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.