Plein écran
© photo_news

Seuls 85 SMS ont été envoyés au 8112

Au total, 85 SMS ont été envoyés au 8112 pendant la panne qui a fortement perturbé le réseau de téléphonie fixe de Proximus la semaine dernière, indique vendredi la DG Sécurité civile du SPF Intérieur.

Le système de SMS au 8112 avait dû être activé vendredi dernier après de sérieuses perturbations constatées sur le réseau fixe de l'opérateur télécom. Pratiquement, il était impossible, durant de longues heures, de contacter les numéros téléphoniques d'urgence habituels, notamment le 100 et 112 (secours) et le 101 (police), depuis un téléphone mobile ou un fixe n'appartenant pas à l'opérateur Proximus.

Nombre "assez bas" mais...
Selon les chiffres rapportés par le SPF Intérieur, quelque 85 personnes ont contacté les centrales d'urgences par SMS via le numéro 8112. "Ce nombre peut paraître assez bas mais il faut le remettre en perspective", a indiqué à Belga Ophélie Boffa du SPF Intérieur. "Il a explicitement été demandé de ne contacter les centrales d'urgence que s'il était question de vie ou de mort. Par ailleurs, il avait été recommandé aux personnes qui avaient besoin d'appeler les secours ou la police, et qui ne parvenaient pas à faire usage du 100, 101 ou 112, de prendre directement contact avec un hôpital proche de chez elles, leur zone de police locale ou les pompiers", ajoute-t-elle.

L'origine de la panne sur le réseau fixe de Proximus était un problème technique et non une tentative de piratage, avait pour sa part indiqué l'opérateur le week-end dernier.

  1. Un ado indien disparaît lors d'un voyage scolaire à Bruxelles

    Un ado indien disparaît lors d'un voyage scolaire à Bruxelles

    Un jeune adolescent indien âgé de 13 ans a disparu à Bruxelles alors qu'il était en voyage scolaire avec un groupe d'élèves, signalent dimanche la police fédérale ainsi que Child Focus, à la requête du parquet de Bruxelles. La disparition du garçon a eu lieu samedi soir et a été signalée par un professeur qui accompagne le voyage scolaire. La classe est toujours en Belgique, avec l’espoir de récupérer son élève manquant.