Le Premier ministre Alexander De Croo, en conférence de presse
Plein écran
Le Premier ministre Alexander De Croo, en conférence de presse © Photo News

“Si les coiffeurs rouvrent, ce doit être pour de bon”

CoronavirusUne éventuelle réouverture des métiers de contact, qu'envisagera à nouveau le comité de concertation du 5 février prochain, ne devrait pas être temporaire: “Si les coiffeurs rouvrent, ce doit être pour de bon. Nous ne voulons pas d'effet yoyo”, a commenté dimanche le Premier ministre Alexander De Croo.

  1. Marc Van Ranst assure qu’“il n’y a pas de perspective pour les coiffeurs”, Georges-Louis Bouchez lui répond

    Marc Van Ranst assure qu’“il n’y a pas de perspecti­ve pour les coiffeurs”, Georges-Louis Bouchez lui répond

    Le comité de concertation a émis l’hypothèse vendredi dernier d’une réouverture des professions de contact, dont les coiffeurs, le 13 février prochain après une évaluation qui sera réalisée une semaine plus tôt. Selon Marc Van Ranst, l’espoir sera déçu. Le virologue est formel: “Il n’y a pas de perspective pour le moment”. Une sortie qui n'a pas du tout plu au président du MR, Georges-Louis Bouchez.
  2. Bouchez tacle Van Ranst: “Vous militez chaque jour dans les journaux”

    Bouchez tacle Van Ranst: “Vous militez chaque jour dans les journaux”

    Marc Van Ranst est dans le viseur de Georges-Louis Bouchez. Le président du MR pense que les virologues devraient moins communiquer et que les “experts rémunérés” devraient se conformer davantage aux décisions politiques. “Vous militez chaque jour dans les journaux”, a-t-il lancé à Van Ranst. “Nous, les experts, tournons en rond depuis un an et n’avons pas encore reçu un seul euro. Les universitaires ne sont pas des consultants qui se taisent quand ils sont payés”, a réagi l’expert.
  3. Coiffeuses ou esthéticiennes, elles bravent l’interdit: “Parmi mes clientes, il y a des policières et des soignantes”
    Témoignages

    Coiffeuses ou esthétici­en­nes, elles bravent l’interdit: “Parmi mes clientes, il y a des policières et des soignantes”

    Enfreindre l’interdiction, non sans crainte d’être dénoncées, mais pour s’en sortir financièrement ou pour garder leur clientèle. Qu’elles soient coiffeuse ou esthéticiennes, nos intervenantes qui exercent un métier de contact ont toutes pris la décision de braver l’interdit en proposant leurs services à domicile. “Je travaille dans la peur, mais c’est ma réponse à cette injustice.”
  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.