Plein écran
© BELGA

Siegfried Bracke veut aider francophones et Flamands “à se comprendre”

Récemment retiré du monde politique, l’ex-président de la Chambre a aujourd’hui une nouvelle obsession. 

Grand perdant des dernières élections, Siegfried Bracke profite, à 66 ans, de sa “retraite” et ne pense pas trop à sa reconversion même s’il est régulièrement sollicité par les médias flamands et francophones, confie-t-il au Soir: “À tous, j’ai dit que je me déciderais début septembre”. 

Une chose est sûre, l’ex-poids lourds de la N-VA n’a plus “ambition politique” mais une obsession: “Le manque de compréhension entre le Nord et le Sud”. Il veut jouer un rôle dans ces rapports conflictuels. 

“Si on me le demande, j’irai expliquer aux francophones notre vision. Chaque fois que je l’ai fait, ça s’est bien passé”, précise-t-il. Il s’éloigne d’ailleurs des positions de son ex-parti: “L’identité bruxelloise existe et il faut en tenir compte. Avant on parlait de Flamands bruxellois, aujourd'hui de Bruxellois flamands. Cela ne doit rien au hasard”.  

  1. Nizar Trabelsi gagne une nouvelle fois devant la justice belge
    mise à jour

    Nizar Trabelsi gagne une nouvelle fois devant la justice belge

    Nizar Trabelsi a gagné une nouvelle fois devant la justice belge à la suite de son extradition vers les Etats-Unis, ont annoncé vendredi ses avocats. Le tribunal de première instance de Bruxelles impose à l’État belge d’informer les autorités américaines que le terroriste ne peut être poursuivi outre-Atlantique pour les mêmes faits que ceux qui lui ont valu une condamnation en Belgique, à savoir le projet d’attentat contre la base militaire de Kleine Brogel.