Plein écran
© photo_news

Simplification des aides à l'emploi à Bruxelles

Le dispositif d'aides à l'emploi de la Région bruxelloise connaîtra à partir de dimanche, le 1er octobre, un remaniement en profondeur alliant simplification, accès réservé aux travailleurs domiciliés en Région-capitale et accélération de la mise à l'emploi. Selon le ministre bruxellois de l'Emploi, Didier Gosuin, quelque 255 millions d'euros seront ainsi réorientés au profit de dizaines de milliers de jeunes, mais aussi moins jeunes à la recherche d'un travail. Les exclus du chômage pourront également en bénéficier.

Les publics-cibles en sont notamment les jeunes de moins de 30 ans, les peu qualifiés, les chercheurs d'emploi de longue durée (un an) et les travailleurs âgés.

Concrètement, c'est tout le système d'aide à l'emploi Activa qui est modifié en profondeur.

Il n'y aura plus qu'un mécanisme, contre 28 auparavant. Si une entreprise, bruxelloise, wallonne ou flamande, engage, au moins à mi-temps et sous un contrat d'une durée minimale de six mois, un Bruxellois entrant dans les critères Activa, elle pourra bénéficier d'un soutien financier.

Celui-ci s'élèvera à 15.900 euros étalés sur 30 mois. L'aide financière mensuelle sera de 350 euros pendant les six premiers mois, de 800 euros les 12 mois suivants et de 350 euros les 12 derniers mois.

Aide cumulative
Une majoration de l'aide est prévue en cas d'engagement d'une personnes handicapée. L'aide est cumulative avec d'autres mesures régionales, bruxelloises, mais aussi, le cas échéant, wallonnes et flamandes.

Sont concernés tous les demandeurs d'emploi inscrits chez Actiris depuis 12 mois et domiciliés en Région bruxelloise mais aussi, sans devoir attendre ces 12 mois, les jeunes qui ont effectué un stage First de 6 mois, ceux qui ont terminé avec succès 30 mois de formation en alternance, ou encore ceux qui auront été licenciés dans le cadre d'une restructuration d'entreprises.

Il ne sera plus nécessaire de bénéficier d'allocations de chômage pour entrer dans les conditions Activa. Les personnes émargeant au CPAS et les exclus du chômage entreront donc également dans le champ d'application.

UCM satisfaite
L'Union des classes moyennes (UCM) est satisfaite de nombreux aspects contenus dans le nouveau système d'aides à l'emploi en Région bruxelloise, réagit-elle vendredi dans un communiqué. L'organisation précise cependant qu'elle sera attentive à l'impact des nouvelles mesures sur les PME, en particulier les conséquences de la suppression de l'aide Activa pour les contrats de moins de six mois et de moins d'un mi-temps.