Plein écran
© BELGA

Six changements du code de la route à connaître

Les usagers faibles seront mieux protégés grâce aux six changements du code de la route, qui entreront en vigueur à la fin de ce mois de mai. Le parlement a adopté ses nouvelles réglementations en faveur des cyclistes et les piétons. 

Publiés au Moniteur belge ce mercredi 20 mai, les trottinettes électriques peuvent désormais rouler à du 25 km/h au lieu de 18. Du côté des véhicules, il faudra désormais laisser 1,50m au lieu d’1m entre le vélo et la voiture pour doubler un cycliste. 

Les speed pedelec, les vélos électriques rapides, peuvent rouler à deux de front sur la chaussée. Du côté des usagers à pied, si un passage pour piétons est disponible à moins de 20m d’eux (au lieu de 30m actuellement), il faudra obligatoirement l’utiliser. 

Enfin, pour les cyclistes, les enfants de moins de dix ans peuvent désormais rouler sur les trottoirs. Des feux de signalisation représentant la silhouette d’un vélo et spécialement reservés aux cyclistes pourront être installés. Sur les carrefours équipés, le feu passera simultanément au vert pour tous les piétons et les cyclistes qui le traversent, quelle que soit la direction empruntée. Pendant ce temps, le trafic motorisé est interrompu dans toutes les directions.

  1. De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    De plus en plus de grippes, mais pas encore d'épidémie

    Le nombre de cas de grippe dans notre pays continue d'augmenter, mais reste en dessous du seuil épidémique, a déclaré mercredi l'institut scientifique de santé public dans son rapport hebdomadaire sur la grippe. Entre le 13 et le 19 janvier, 109 personnes pour 100.000 habitants ont consulté leur médecin traitant pour des problèmes de grippe (fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue, etc.). La semaine précédente, il y avait 94 consultations pour 100.000 habitants.
  2. Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Mardi, une vaste opération de sauvetage de migrants a eu lieu au large de Le Panne. Quatorze personnes étaient montées en pleine nuit dans une embarcation pour tenter la traversée jusqu’au Royaume-Uni. Leur bateau a chaviré et les réfugiés ont regagné le littoral. Six d’entre eux ont été interpellés au cours de l’opération qui a suivi le naufrage. Huit autres sont toujours portés disparus. Suite à certains commentaires haineux publiés sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte. “Une cellule spécialisée de la Police fédérale est à la recherche de personnes susceptibles d'avoir enfreint la loi anti-raciste”, commente Johan Lescrauwaet, du parquet d’Ypres. “C’est un signal important pour montrer que cela ne sera pas toléré.”