AFP
Plein écran
© AFP

Six femmes et dix enfants rapatriés de Syrie: les femmes en prison, les enfants à l’hôpital

mise à jourLe parquet fédéral a confirmé dans la nuit de vendredi à samedi qu'une opération de rapatriement depuis la Syrie de six femmes et dix enfants de moins de 12 ans avait eu lieu.

  1. Rentabiliser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes
    Economie

    Rentabili­ser vos épargnes? Voici comment vous pouvez commencer à investir dans les dividendes

    Maintenant que les taux d’épargne sont bas en permanence, les investissements dans les actions ou fonds qui paient un dividende (élevé), deviennent de plus en plus populaires. Si les résultats d’entreprise sont favorables, les investisseurs perçoivent de l’argent sur base annuelle via ce dividende, sans devoir vendre leurs actions. Il y a 2 options pour investir dans des actions et des fonds d’investissement qui paient des dividendes: le rendement élevé des dividendes et la forte croissance des dividendes. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la différence.
  2. “Le lundi 12 juillet, tous les modèles prédisaient un événement extrême”

    “Le lundi 12 juillet, tous les modèles prédisai­ent un événement extrême”

    Le lundi 12 juillet à 00h00, “tous les modèles étaient d’accord. On savait qu’on allait être confronté à un épisode pluvieux extrême dans les Ardennes” et qu’il y aurait des inondations, a affirmé Xavier Fettweis, le directeur du laboratoire de climatologie de l’ULiège, lors de son audition, jeudi, devant la commission d’enquête parlementaire sur les inondations de la mi-juillet.
  3. David Dehenauw: “J'étais convaincu que quelque chose de grave allait se passer”
    inondations

    David Dehenauw: “J'étais convaincu que quelque chose de grave allait se passer”

    Auditionné vendredi matin par la commission d'enquête parlementaire sur les inondations, David Dehenauw, chef du service scientifique prévisions du temps à l'IRM, a retracé la chronologie des prévisions émises par l'institut depuis le lundi 12 juillet. Des prévisions et des alertes qui se sont révélées correctes, a-t-il défendu en plaidant néanmoins pour une coopération "plus étroite" avec l'administration régionale qui pourrait notamment passer par la création d'un "centre de risques pour les catastrophes naturelles".