Plein écran
© Photo News

Skeyes n'a pas encore dû payer d'astreintes pour les perturbations du trafic aérien

Skeyes n'a pas encore dû payer d'astreintes pour perturbation du trafic aérien. Des procédures judiciaires sont en cours mais encore aucune amende n'a été actée. C'est ce qu'a indiqué mercredi le CEO de la société publique autonome, Johan Decuyper, en marge de la présentation du rapport annuel de l'organe chargé du contrôle aérien en Belgique.

Ces derniers mois, l'espace aérien belge a dû être fermé provisoirement à plusieurs reprises en raison des tensions sociales au sein de Skeyes. Soit à cause d'arrêts de travail ou de grèves du personnel, soit car trop de contrôleurs aériens étaient malades. Cela a causé d'importants retards ou annulations de vols, ou de liaisons qui ont été déviées vers des aéroports étrangers.

Liège Airport a en particulier été touché, de nombreuses interruptions du service ayant lieu la nuit. Cela a fortement nui à l'activité de l'aéroport. Liege Cargo Handling Services (Lachs) et CAL Cargo Airlines, deux sociétés actives dans le fret, y ont d'ailleurs demandé et obtenu en référé le droit à des astreintes en cas de nouveaux problèmes. Tandis qu'au niveau de la capitale, Brussels Airlines a entrepris une même démarche et un juge a pris une décision semblable.

Deux actions en référé encore en cours

Dans les deux cas, il s'agissait d'actions unilatérales, où le juge a dû prendre une décision rapide sur base des arguments d'une seule des parties, a-t-on insisté chez Skeyes mercredi. Toutefois, aucune astreinte n'a encore dû être payée et les périodes valant pour ces astreintes ont chaque fois déjà expiré, souligne Johan Decuyper.
Deux actions en référé contre la société chargée du contrôle aérien sont cependant encore en cours. La procédure est ici classique et l'entreprise pourra défendre ses arguments", dont elle est "très convaincue", avant qu'un juge ne statue.

La première concerne Liège Airport, Lachs et CAL. Une décision est attendue vendredi. A Zaventem, les plaidoiries entre, d'un côté, Brussels Airport, Brussels Airlines et Tui Fly et, de l'autre côté, Skeyes auront lieu le 18 juin. 

Plein écran
Johan Decuyper , CEO de Skeyes. © Photo News