EPA
Plein écran
© EPA

Sophie Wilmès: “Il ne s’agit pas d’un assouplissement des mesures”

La Première ministre Sophie Wilmès (MR) a annoncé mercredi, à l'issue d'une nouvelle réunion du Conseil national de sécurité (CNS), la prolongation des mesures actuelles de confinement jusqu'au 3 mai inclus afin de lutter contre la pandémie de Covid-19.

  1. Coups et blessures, sprays lacrymaux... Paul Magnette et la police de Charleroi mis en cause

    Coups et blessures, sprays lacrymaux... Paul Magnette et la police de Charleroi mis en cause

    L’année dernière, une centaine de manifestant(e)s antifascistes s’étaient rendu(e)s à Gilly (Charleroi) pour protester contre une réunion privée organisée par un nouveau parti d’extrême droite, le Parti National Européen (PNE). La police locale avait employé la manière forte pour disperser les contestataires. Ce qui a conduit le bourgmestre, Paul Magnette (PS), à demander une enquête à l’Inspection générale de la police fédérale et de la police locale. Les résultats sont maintenant connus.
  1. Combien devrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauffe-terrasse électrique durant une heure?
    Monenergie.be

    Combien de­vrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauf­fe-terrasse électrique durant une heure?

    Le variant Omicron du coronavirus se propage très rapidement. Toutefois, le risque d’infection est encore toujours plus faible à l’air libre qu’à l’intérieur. Le chauffage de terrasse vous permet de rencontrer des gens à l’extérieur même lors des journées plus froides. Mais que consomme une telle source de chaleur électrique? Monenergie.be a calculé ceci.
  2. Alain Mathot, accusé de corruption, pointe une instruction menée exclusivement à charge

    Alain Mathot, accusé de corruption, pointe une instructi­on menée exclusive­ment à charge

    Alain Mathot, 49 ans, a été interrogé lundi matin devant la cour d’appel de Liège, où il répond notamment de faits de faux, de corruption passive et de blanchiment. L’ancien député-bourgmestre de Seraing a contesté les faits et évoqué une instruction réalisée contre lui exclusivement à charge sur base des allégations d’un accusateur qui protègerait son patrimoine privé en l’accusant.
  3. Un an après l'arrestation de Navalny, Amnesty devant l'ambassade de Russie à Bruxelles

    Un an après l'arresta­ti­on de Navalny, Amnesty devant l'ambassa­de de Russie à Bruxelles

    À l'occasion du premier anniversaire de l'arrestation du militant politique anti-corruption Alexeï Navalny, une quinzaine de membres de l'ONG Amnesty International ont réclamé lundi matin sa libération au travers d'une action non autorisée devant l'ambassade de Russie à Bruxelles. Une pétition de quelque 18.000 signatures récoltées en Belgique a pu être déposée dans la boîte aux lettres.