Plein écran
Ahmed Laaouej, chef de groupe PS à la Chambre © photo_news

"Soutenir la grève de mercredi est une question de justice salariale"

Le PS soutiendra les travailleurs à l'occasion de la grève nationale annoncée mercredi car ceux-ci ont été "victimes d'un hold-up sur leurs salaires" via le saut d'index et la limitation du financement de la sécurité sociale. Ce sont ainsi "18 milliards d'euros prélevés sur leur dos", a affirmé mardi matin le chef du groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej.

Citation

"Le gouverne­ment démission­nai­re a choisi le camp du patronat"

Ahmed Laaouej

"Il faut rétablir de la justice salariale. C'est la raison pour laquelle nous soutenons la grève de demain", a commenté M. Laaouej, s'exprimant sur "La Première" (RTBF radio). Celui-ci a reproché au gouvernement Michel d'avoir "choisi le camp du patronat depuis le début de la législature".

"Augmenter les salaires"
Pour le chef de file socialiste, le patronat n'admet pas qu'il reçoit 13 milliards de subsides pour les salaires. Il faut augmenter les salaires non seulement pour des raisons de justice sociale, mais aussi parce que c'est efficace pour l'économie via l'augmentation du pouvoir d'achat.

"L'échec de la politique du gouvernement Michel"
Ahmed Laaouej a par ailleurs une nouvelle fois dénoncé "l'échec de la politique budgétaire du gouvernement Michel" qui avait annoncé, selon lui, un retour à l'équilibre budgétaire dès 2018.