Photo News
Plein écran
© Photo News

Suppression du guichet à la gare d’Ans: “Nous ne pouvons l’accepter, et nous ne l’accepterons pas”

Grégory Philippin, bourgmestre d’Ans, fulmine après l’annonce de la SNCB de fermer 44 guichets, dont celui de la gare de sa commune. Pour lui, cette décision est un non-sens, et il ne peut accepter cette “décision prise de manière unilatérale”.

  1. Les façades d’un village se fissurent en masse: “Certains n’osent plus entrer dans certaines pièces”
    Limbourg

    Les façades d’un village se fissurent en masse: “Certains n’osent plus entrer dans certaines pièces”

    Façades fissurées, appuis de fenêtre fendus et ou porte d’entrée de travers car la marche en pierre bleue s’est brisée en deux: à Roclenge-Looz (Rukkelingen-Loon, section de la commune de Heers, dans le Limbourg), pas de tremblement de terre, mais bien un sol instable qui fait des dégâts. Une trentaine de maisons seraient touchées. Les experts pointent du doigt De Watergroep, la plus importante société d’eau potable de Flandre, qui pomperait trop d’eau d’une source voisine, ce dément que l’entreprise, qui dispose d’une autorisation depuis 1977.
  2. Catastrophe de Buizingen: Infrabel condamné à 330.000 euros d’amende en appel

    Catastrop­he de Buizingen: Infrabel condamné à 330.000 euros d’amende en appel

    Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, vendredi après-midi, Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire belge, à une amende pénale de 330.000 euros, avec sursis pour la moitié. Comme le tribunal de police en 2019, il a établi qu’Infrabel a commis des erreurs et des manquements ayant conduit à la catastrophe ferroviaire de Buizingen en 2010. L’entreprise ne se pourvoira pas en cassation.
  3. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.