Suspension du professeur accusé de "mauvais traitements" à Anderlecht

La ministre de l'Education en Fédération Wallonie-Bruxelles vient de trancher: Yacob Mahi, professeur de religion islamique à l'athénée royal Leonardo da Vinci (Anderlecht), fait désormais l'objet d'une mesure de "suspension préventive". Joëlle Milquet a déposé plainte contre l'enseignant pour "mauvais traitements" à l'endroit d'élèves. Une instruction judiciaire a été engagée, rapporte le journal Le Soir mardi.

  1. L’imam Mohamed Toujgani aurait fait partie d’un réseau qui recrutait des jeunes pour le djihad

    L’imam Mohamed Toujgani aurait fait partie d’un réseau qui recrutait des jeunes pour le djihad

    Nos confrères de Het Laatste Nieuws ont pu prendre connaissance d’un rapport de police dans lequel serait cité Mohamed Toujgan, l’imam principal de la mosquée Al Khalil de Molenbeek expulsé par le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Sammy Mahdi la semaine dernière. Selon ce rapport confidentiel, l’imam aurait fait partie, il y a une quinzaine d’années, d’une cellule de recrutement pour le djihad en Irak. Certaines recrues de ce réseau sont apparues plus tard dans les dossiers des attentats de Bruxelles et Paris.
  2. Un an après l'arrestation de Navalny, Amnesty devant l'ambassade de Russie à Bruxelles

    Un an après l'arresta­ti­on de Navalny, Amnesty devant l'ambassa­de de Russie à Bruxelles

    À l'occasion du premier anniversaire de l'arrestation du militant politique anti-corruption Alexeï Navalny, une quinzaine de membres de l'ONG Amnesty International ont réclamé lundi matin sa libération au travers d'une action non autorisée devant l'ambassade de Russie à Bruxelles. Une pétition de quelque 18.000 signatures récoltées en Belgique a pu être déposée dans la boîte aux lettres.
  3. Deux ans avec sursis requis contre Alain Mathot

    Deux ans avec sursis requis contre Alain Mathot

    Le parquet général a requis mardi après-midi devant la cour d'appel de Liège une peine d'au moins deux ans de prison avec sursis contre Alain Mathot, l’ancien député-bourgmestre de Seraing âgé de 49 ans, poursuivi pour des faits de faux, de corruption passive et de blanchiment dans le cadre de la construction de l'incinérateur de déchets Uvelia à Herstal. Pour le ministère public, Alain Mathot a bien participé à la corruption qui a influencé l'attribution du marché.