Plein écran
Le pays sera-t-il paralysé lors de la grève nationale du 13 février? © epa

Taxis, bus, routiers, dockers: l'Union belge du transport appelle aussi à la grève

L'Union belge du transport (UBT), syndicat socialiste qui représente entre autres les dockers, marins ou encore chauffeurs routiers, appelle ses membres à participer à la grève nationale du 13 février décrétée par le front commun syndical. "Pour nous, la coupe est pleine", affirme l'UBT jeudi dans un communiqué.

L'UBT souscrit aux revendications des coupoles syndicales. "Ces dernières années, nous avons dû avaler toute une série de mesures: modérations salariales, saut d'index, relèvement de l'âge de la pension. Et il n'y a toujours pas de solution à la question des métiers pénibles", dénonce-t-elle. "Nous voulons plus de pouvoir d'achat. Comme les employeurs s'obstinent à dire non, nous n'avons pas d'autre choix que de faire grève", estime le syndicat.

Il appelle donc tous les dockers, routiers, chauffeurs de bus, taximen, déménageurs, logisticiens, bateliers et marins à arrêter le travail le 13 février et à rejoindre les piquets de grève.

Alors que les négociations au sein du Groupe des 10 en vue de conclure un accord interprofessionnel (AIP) pour la période 2019-2020 devaient se poursuivre le mercredi 23 janvier, les syndicats avaient pris le patronat de court en annonçant la veille avoir constaté "l'échec" de ces négociations en raison d'une marge salariale de 0,8% jugée trop faible. Les trois syndicats avaient dans la foulée appelé à une grève nationale le mercredi 13 février, dans tous les secteurs et à travers tout le pays.