Plein écran
© Photo News

Tibi annonce son mode de fonctionnement adapté au coronavirus

La Ville de Charleroi a décidé d’appliquer strictement les mesures drastiques décrétées par le gouvernement fédéral dans sa lutte contre le coronavirus. Dans la foulée, c’est toute une série de services publics qui doit changer ses habitudes.

Les équipes de Tibi continuent à assurer leurs missions de salubrité publique dans l’intérêt des citoyens. Toutefois, des mesures de prévention renforcées ont été prises, tant pour la sécurité du personnel que de celle des citoyens.

Les missions de salubrité publique que sont la collecte des déchets en porte-à-porte, la propreté dans l’espace public, ainsi que l’accès aux recyparcs sont des missions essentielles.

Dès lors, à ce stade, l’intercommunale Tibi continue à assurer ses missions selon les modalités habituelles.

Prévention renforcée

“Nous respectons et appliquons bien entendu strictement les mesures décidées par le Conseil National de Sécurité dans l’objectif d’endiguer la propagation de l’épidémie et nos propres mesures de prévention ont par ailleurs été renforcées, tant pour notre personnel que pour les usagers” fait savoir la porte-parole de Tibi, Françoise Lardenoey.

Tibi prie donc instamment les personnes qui se rendent dans les recyparcs de rester à une distance d’un mètre de toute autre personne, dont les préposés, et de trier au préalable soigneusement leurs déchets dans le coffre de leur véhicule ou leur remorque afin que le contrôle et le temps de déchargement soient les plus brefs possibles.

Actualités

“Nos agents effectuent leur mission de service public avec le plus grand professionnalisme, nous vous remercions de respecter ces mesures afin d’éviter tout risque inutile. Nous conseillons par ailleurs aux usagers de s’informer régulièrement via notre site internet ou notre page Facebook afin de suivre au plus près l’évolution de la situation” conclut Françoise Lardenoey.

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.