Plein écran
© BELGA

Tomorrowland met en place un plan chaleur

Un plan chaleur sera mis en place en fin de semaine à Tomorrowland, à Boom (province d'Anvers) pour le second week-end du festival. De très hautes températures sont en effet attendues, indique lundi l'organisation de l'événement. Le premier week-end se termine, lui, sur un bilan plutôt positif, si ce n'est le décès d'une personne vendredi soir, avec notamment un camping laissé étonnamment propre par les festivaliers. 

La manière dont le plan chaleur sera déployé est actuellement à l'étude, étant donné les températures caniculaires prévues cette semaine. Mercredi a ainsi lieu la journée des voisins, où de nombreuses personnes âgées et enfants seront présents. Il faut dès lors une protection supplémentaire contre ces conditions. Il s'agit aussi de s'assurer que l'arrivée des festivaliers à partir de jeudi se déroule sans encombres.

Les organisateurs tirent par ailleurs un bilan positif du premier week-end de festivités. Le camping Dreamville a ainsi été laissé "incroyablement propre", ce qu'ils attribuent à un changement de mentalité des festivaliers, peut-être dû aux marches pour le climat et à l'attention supplémentaire pour l'écologie.

Le site doit à présent être nettoyé et préparé pour la fin de la semaine. Avant cela, la traditionnelle fête des voisins se tiendra mercredi. Environ 10.000 personnes y sont attendues pour une visite guidée, des animations, des DJ-sets et d'autres surprises. Le camping sera ensuite rouvert jeudi.

Le bilan du week-end dernier est dans la lignée des prévisions du service de secours de la Croix flamande. Au total, 6.167 patients ont été soignés (+ 173 par rapport à 2018), dont une septantaine ont été emmenés à l'hôpital. Parmi eux figure un Indien qui avait fait un malaise et qui est finalement décédé à l'hôpital. Sa mort est vraisemblablement liée à la consommation de drogue, a fait savoir le parquet d'Anvers dimanche. Les blessures causées par des mouvements sont plus nombreuses en raison de la météo idéale pour un événement de ce genre et qui a incité les festivaliers à se déhancher. 

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.