Plein écran
© belga

Total va faire expulser les gilets jaunes qui bloquent son dépôt de Wierde

Total fera expulser les quelques gilets jaunes qui filtrent l'accès au dépôt pétrolier de sa filiale Proxifuel, à Wierde (Namur), a indiqué mercredi en fin d'après-midi son porte-parole, Pascal De Crem. Plus tôt dans la journée, des policiers étaient déjà venus faire éteindre le braséro des militants par les pompiers, a indiqué Manu Leleux, directeur des opérations de la police namuroise. Une amende leur a également été signifiée.

"Les gilets jaunes ne s'attaquent pas à la bonne cible et nous ne pouvons pas l'accepter", a expliqué M. De Crem. "Une ordonnance pour les faire évacuer sous peine d'astreintes est en cours de préparation et leur sera transmise rapidement par un huissier, comme cela a été fait à Wandre et Sclessin."

"Je tiens aussi à préciser que les astreintes seront de mise s'ils reviennent après avoir été identifiés et évacués", a-t-il ajouté.

En outre, selon Total, le carburant routier stocké à Wierde ne serait pas destiné aux stations-service.

Du côté des autorités, M. Leleu justifie l'intervention de ses hommes au regard du règlement général de police. "C'est un terrain privé, mais on ne peut pas y faire ce que l'on veut pour autant", a-t-il expliqué. "La présence du braséro à proximité des camions systématiquement immobilisés 30 minutes à l'entrée du site était trop dangereuse, surtout avec le vent que nous connaissons actuellement. Nous leur avons aussi ordonné d'évacuer leurs palettes en bois", a-t-il précisé.

En outre, les manifestants devront payer une amende administrative dont le montant pourrait atteindre 250 euros par personne.

"On ne lâchera rien"
Du coté des gilets jaunes, on voit le passage de la police et l'avis d'expulsion de Total d'un très mauvais œil. "On veut nous déforcer et nous empêcher de faire valoir nos revendications, mais on ne lâchera rien", a affirmé Marc-Henri Jamain, un des militants. "Les prix des carburants et de l'électricité sont constamment en hausse, alors qu'on nous avait promis d'aller dans le bon sens", a-t-il encore déclaré.

Ce sont une dizaine de gilets jaunes qui se relaient depuis mardi soir pour filtrer l'accès au dépôt de Proxifuel à Wierde. La plupart d'entre eux avaient déjà fait de même pendant 11 jours en novembre dernier, lorsque le mouvement citoyen s'était constitué.

Seuls les camions transportant du mazout de chauffage sont autorisés à passer.

  1. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.