Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © AP

Touchée par le cancer, son opération urgente est reportée à cause de la Covid-19: “S’il vous plaît, respectez les gestes barrières”

Auriane a 43 ans. En janvier dernier, elle apprend, après plusieurs années de rémission, qu’elle souffre d’un nouveau cancer du sein. Après six mois de convalescence et un bref retour à la “vie normale”, les médecins lui diagnostiquent un cancer de la thyroïde. Une opération jugée urgente est planifiée quatre semaines plus tard. Programmée le 3 novembre prochain, elle est finalement reportée à une date indéterminée en raison de la situation sanitaire. Aujourd'hui, la mère de famille lance un appel. “N’ignorez pas ce qui se passe dans les hôpitaux. En respectant les gestes barrières, je suis certaine qu’on pourrait continuer à soigner des gens comme moi.”

  1. “Un jeu de chaises musicales”, “une médecine de catastrophe”: au fait, c’est quoi la saturation?

    “Un jeu de chaises musicales”, “une médecine de catastrop­he”: au fait, c’est quoi la saturation?

    “Saturation”. Un mot, une omniprésence dans les journaux, à la télé, à la radio. Destiné à rendre compte de la réalité dramatique dans les hôpitaux, le concept demeure abstrait pour le grand public. Concrètement, comment cela se traduit-il sur le terrain? “Ce terme veut tout dire et rien dire à la fois”, avance Jerôme Tack, infirmier en chef aux soins intensifs à l’hôpital Erasme. “Cela ne signifie pas forcément que l’on accueille plus de nouveaux patients. On parle de saturation à partir du moment où la qualité des soins diminue."
  1. Geert Molenberghs: “La circulation du virus est extrême. Si vous voyez encore des gens, vous êtes forcément en contact avec lui”

    Geert Molen­berghs: “La circulati­on du virus est extrême. Si vous voyez encore des gens, vous êtes forcément en contact avec lui”

    Les chiffres du coronavirus continuent de grimper de manière dramatique et la pression sur les hôpitaux est immense. Les experts martèlent que ce n’est plus qu’une question de jours avant que le système ne s’effondre et ils appellent à un confinement d'urgence. Le professeur en biostatistique Geert Molenberghs (université d’Hasselt) plaide dans HLN pour des mesures très fortes. “Il faut de sérieuses restrictions qui devront durer presque jusqu’à la fin de l’année. Et ça, tout le monde le sait”.
  2. Les hôpitaux appellent aussi à un confinement plus strict: “Tout effort a ses limites”

    Les hôpitaux appellent aussi à un confine­ment plus strict: “Tout effort a ses limites”

    "Tout effort a ses limites", préviennent jeudi les fédérations hospitalières du pays (Gibbis, Santhea, Unessa et Zorgnet-Icuro), alors que les hôpitaux ont reçu une lettre leur demandant d'augmenter leur capacité d'accueil. Créer des places supplémentaires est une chose, encore faut-il disposer du personnel pour les encadrer, soulignent-elles, tout en demandant des mesures de confinement plus strictes.
  1. Emmanuel Macron félicite en vidéo Jean Le Cam d'avoir sauvé Kévin Escoffier
    Play

    Emmanuel Macron félicite en vidéo Jean Le Cam d'avoir sauvé Kévin Escoffier

    10:17
  2. Hausse des achats en ligne sous l'influence de l'alcool
    Play

    Hausse des achats en ligne sous l'influen­ce de l'alcool

    3 décembre