Entrée de la zone à défendre de la Chartreuse.
Plein écran
Entrée de la zone à défendre de la Chartreuse. © Sarah Moran Garcia

Toujours présents, les zadistes de la Chartreuse ne lâchent rien: “Faire front ne m’effraie pas”

Reportage exclusifCe jeudi, nous avons rendu visite aux zadistes de la Chartreuse. Depuis le 27 mars 2022, ils occupent le site pour défendre ce qu’ils considèrent comme le “poumon vert de Liège”, un véritable vivier naturel riche d’une grande biodiversité. Ils s’opposent au projet immobilier de Matexi, qui prévoit d’y construire 48 logements de luxe, dont 35 maisons et 13 appartements. Après de nombreux rebondissements, le promoteur immobilier a reçu, fin juin, l’autorisation d’expulser les occupants. Il devait le faire ce 7 juillet. Mais aucun huissier ni policier ne s’est présenté le jour J. Un sursis bienvenu pour les zadistes que nous avons rencontrés sur place.

  1. Élections législatives en Italie: des centaines de personnes manifestent devant l’ambassade d’Italie

    Élections législati­ves en Italie: des centaines de personnes manifes­tent devant l’ambassade d’Italie

    Une centaine de personnes ont organisé une manifestation devant l'ambassade d'Italie à Bruxelles, samedi après-midi, pour protester contre la victoire des partis de droite et d'extrême droite lors des récentes élections législatives italiennes. L'initiative de la manifestation revient à la coalition du 8 mai, qui souhaite que le 8 mai, jour de la défaite de l'Allemagne nazie en 1945, redevienne un jour férié.
  2. La Chartreuse en péril: le PTB et Vert Ardent demandent à Willy Demeyer qu'il réagisse enfin

    La Chartreuse en péril: le PTB et Vert Ardent demandent à Willy Demeyer qu'il réagisse enfin

    Ce jeudi, ce sera la date butoir de l’ultimatum donné par Matexi aux défenseurs de la Chartreuse. Ce 7 juillet, les occupants dans la zone à défendre seront expulsés, avec usage force si nécessaire, s’ils ne prennent pas la décision de quitter eux-mêmes le site. Et autant dire que ce n’est pas du tout ce qu’ils ont prévu. Mais que fait le bourgmestre, dans cette histoire? C’est la question que se posent le PTB et Vert Ardent, qui demandent à Willy Demeyer d’agir.