Tous les Bruxellois âgés de 18 ans ou plus peuvent désormais s’inscrire pour une dose “booster” - une dose de vaccin supplémentaire contre le Covid-19 - via la plateforme Bruvax.
Plein écran
Tous les Bruxellois âgés de 18 ans ou plus peuvent désormais s’inscrire pour une dose “booster” - une dose de vaccin supplémentaire contre le Covid-19 - via la plateforme Bruvax. © BELGA

Tous les adultes bruxellois peuvent s’inscrire pour la dose booster

Tous les Bruxellois âgés de 18 ans ou plus peuvent désormais s’inscrire pour une dose “booster” - une dose de vaccin supplémentaire contre le Covid-19 - via la plateforme Bruvax, confirme la Commission communautaire commune lundi à la suite d’une information de Bruzz. Lors de l’inscription, il faut tenir compte du délai obligatoire entre la dernière dose et la dose de rappel.

  1. Les laissés-pour-compte de la LEZ à Bruxelles: “Une mesure discriminatoire et anti-sociale”
    Témoignages

    Les laissés-pour-comp­te de la LEZ à Bruxelles: “Une mesure discrimina­toi­re et an­ti-sociale”

    Depuis le 1er janvier, les véhicules diesel de norme Euro 4 ne peuvent plus circuler sur le territoire de la Région bruxelloise. Depuis 2018 et l’instauration de la zone de basses émissions (LEZ), les véhicules les plus polluants sont progressivement bannis des routes de la capitale. L’objectif de la Région étant de décarboner la mobilité afin d’atteindre la neutralité climatique en 2050. Seulement voilà, on estimait à environ 75.000 le nombre de véhicules Euro 4 qui circulaient encore à Bruxelles à la fin de l'année dernière. Tous n’ont pas les moyens de changer de voiture et regrettent d’être laissés ainsi sur le bord de la route aux entrées de la capitale, comme on peut le constater à la lecture des nombreux témoignages que nous avons reçus.
  1. Les ministres de la Santé ont tranché: il n’y aura pas de groupe prioritaire pour la dose “booster”
    mise à jour

    Les ministres de la Santé ont tranché: il n’y aura pas de groupe prioritai­re pour la dose “booster”

    Les ministres des différents niveaux de pouvoir en charge de la Santé se sont accordés samedi matin sur le déploiement de la dose “booster” de vaccin pour la population dans son ensemble. Principale décision: il n’y aura pas de groupe prioritaire (comme les enseignants), mais les invitations seront envoyées dès les prochains jours en fonction du vaccin administré (et de la date de la vaccination complète) et de l’âge de la personne concernée, indique-t-on samedi en milieu de journée au cabinet de la ministre wallonne Christie Morreale.