Plein écran

Tous pourris?

Les citoyens de l'Union européenne, à l'image des Belges, sont convaincus que leurs hommes politiques sont corrompus et ce sentiment s'ancre de plus en plus dans les esprits, révèle mercredi une enquête Eurobaromètre.
 
Ainsi, 82% des Belges, considèrent que la corruption gangrène leurs institutions nationales, régionales (81%) et locales (82%). Des chiffres en progression, mais qui restent en ligne avec la moyenne européenne.
 
Plus de trois Belges sur quatre (78%) estiment ainsi que la corruption est un "problème majeur" dans leur pays, soit une progression de 7 points de pourcentage par rapport à uneétude similaire menée il y a deux ans.
 
Cette nouvelle étude met le doigt sur un fatalisme certain auprès des Belges, 81% d'entre eux jugeant la corruption comme un phénomène inévitable, qui a toujours existé. 69% pensent toutefois que les tribunaux belges ne sont pas suffisamment sévères avec les cas de corruption.
 
Enfin, un Belge sur deux pense que cette corruption est due à la proximité trop grande entre hommes d'affaires et politiciens. Plus d'un Belge sur trois (35%) estime en outre que les nominations dans l'administration ne sont pas basées sur le mérite ou les qualifications. (belga)