Cette année, Bruxelles sera remise au centre des Plaisirs d’hiver.
Plein écran
Cette année, Bruxelles sera remise au centre des Plaisirs d’hiver. © photo_news

Toutes les nouveautés des Plaisirs d’hiver

La 19ème édition des Plaisirs d'hiver organisés dans la capitale du 29 novembre au 5 janvier prochain s'annonce plus bruxelloise que les précédentes, ont annoncé vendredi le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close, et les échevin(e)s Delphine Houba (Grande événements), Arnaud Pinxteren (Participation et Petite Enfance), Bart Dhondt (Mobilité) et Fabian Maingain (Economie-Commerce).

Comme c'est l'année Manneken Pis, le plus emblématique de tous les Bruxellois, du haut de ses 400 printemps, sera à l'honneur. Une chasse aux trésors, avec diverses représentations du lutin, sera dans ce cadre proposée aux visiteurs. 

La patinoire sur la nouvelle place De Brouckère 

L'événement intégrera également, pour la première fois, la place De Brouckère qui endosse pleinement son statut de place publique depuis l'aménagement du piétonnier. Elle hébergera notamment la patinoire.

Long de près de 2,5 kilomètres, le parcours des Plaisirs d'hiver connaîtra d'autres modifications.  Plusieurs d'entre elles permettront de découvrir de nouveaux espaces tels que le début du boulevard Anspach, à proximité immédiate de la place De Brouckère, où de nombreuses échoppes prendront place. Il y aura davantage d'activités destinées aux plus petits.

Une “christmas party” le 19 décembre

La 19ème édition sera aussi marquée par l'animation d'une "christmas party", le jeudi 19 décembre en soirée sur la Grand-Place, depuis le balcon de l'Hôtel de Ville, par Daddy K, pionnier du mouvement hip-hop bruxellois et européen qui fête ses trente ans de carrière.

Parmi les lieux coutumiers de la féérie des fêtes de fin d'année (Grand-Place, rue de la Bourse, place Sainte-Catherine, Tour-Noire, Vismet), la place de la Monnaie accueillera cette année le "Dome", installation high-tech à 360°.

Un nouveau spectacle son et lumières sur le Grand-Place

La Ville de Bruxelles proposera aussi un spectacle son et lumières renouvelé sur la Grand-Place, et deux videos mappings sur les façades de l'église Sainte-Catherine et du Casino Viage. 

Les Plaisirs d’hiver s’étendent

Les autorités de la Ville ont affiché vendredi leur volonté de délocaliser les événements au profit des habitants d'autres quartiers. Des roulottes de Winter Pop seront envoyées, durant quatre week-ends, successivement, au square Ambiorix, dans les Marolles, à Neder-Over-Heembeek et à Laeken. A leur menu: des animations ludiques et créatives pour petits et grands.

En préambule à l'événement, un sapin de Noël en provenance de Stavelot sera transporté jusqu'à la Grand-Place le 21 novembre. 

Les Plaisirs d'hiver seront accessibles sept jours sur sept de 12h00 à 22h00, sauf les 24 et 31 décembre où ils seront mis en veille à 18h00.

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© belga
  1. La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk devait-elle servir à financer le terrorisme?
    Play

    La rançon du kidnapping de l’enfant enlevé à Genk de­vait-el­le servir à financer le terrorisme?

    Un garçon de 13 ans enlevé chez lui par un groupe d’hommes lourdement armés et masqués dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril a été libéré cette nuit, après des négociations opérées pendant des semaines entre la famille et les ravisseurs, qui exigeaient une importante rançon (5 millions d’euros selon certains médias). Il apparaît désormais, selon plusieurs médias, que les ravisseurs sont en réalité tous liés à la mouvance salafiste et djihadiste. Il ne s’agit donc peut-être pas d’un simple règlement de comptes lié à la drogue.
  2. Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas
    Play

    Les Belges ont franchi la frontière et la règle sans hésiter: direction les terrasses des Pays-Bas

    Beaucoup de Belges ont franchi la frontière avec les Pays-Bas lundi pour faire des achats ou aller dans un café ou un restaurant. Les établissements horeca ont pu rouvrir ce 1er juin. "Il y avait du monde mais la distance a été garantie", a souligné le bourgmestre de Hulst (Zélande), Jan-Frans Mulder. Sur HLN, on lit de nombreux témoignages de Belges qui ont fait fi des règles: “Je ne sais pas si c’est autorisé, mais c’est un plaisir”, ont commenté les contrevenants.