afp
Plein écran
© afp

Trabelsi extradé: "Violation manifeste d'une décision de justice"

Rien n'indique que la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) avait revu sa décision selon laquelle la Belgique ne devait pas livrer Nizar Trabelsi aux Etats-Unis au moment où l'extradition a été mise en exécution, le 3 octobre dernier, souligne mercredi dans un communiqué l'Ordre français du barreau de Bruxelles, qui évoque une "violation manifeste, par l'Etat belge, d'une décision de justice".

  1. Le tribunal casse la décision d'extradition de Trabelsi

    Le tribunal casse la décision d'extradi­ti­on de Trabelsi

    Le tribunal de première instance a ordonné jeudi l'interdiction ou la suspension de l'extradition de Nizar Trabelsi, condamné en 2003 à dix ans de prison pour crimes terroristes commis en Belgique, a indiqué son avocat Me Alexandre Chateau à l'agence Belga. Son client a cependant déjà été extradé jeudi matin vers les Etats-Unis. Il y est notamment poursuivi pour conspiration dans le but de porter atteinte à la vie de citoyens américains en dehors des Etats-Unis.
  2. "La Belgique se fout de la justice et de l'argent du contribuable"
    Nizar Trabelsi

    "La Belgique se fout de la justice et de l'argent du contribua­ble"

    Les autorités belges "se foutent des décisions de justice et de l'argent du contribuable", a estimé l'avocat de Nizar Trabelsi, Me Alexandre Chateau, à la suite de l'annonce faite jeudi par la ministre de la Justice Annemie Turtelboom d'extrader le détenu vers les Etats-Unis. Une décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), datant de décembre 2011 et "confirmée à plusieurs reprises", ordonnait en effet la suspension provisoire de l'extradition de Nizar Trabelsi outre-Atlantique.
  1. Une impressionnante avalanche près de Chamonix
    Play

    Une impression­nan­te avalanche près de Chamonix

    16 avril
  2. Un SUV saute un pont-levis en Floride
    Play

    Un SUV saute un pont-le­vis en Floride

    16 avril