Plein écran
Image d'archives © photo_news

Transport de marchandises: un véhicule sur trois en infraction

Septante véhicules ont été contrôlés en Belgique jeudi après-midi lors de la journée d'action commune du Benelux concernant le transport de marchandises, indique vendredi le Service Public Fédéral (SPF) Mobilité et Transports. L'accent était mis sur le contrôle des matières dangereuses. Parmi les camions contrôlés, 21 étaient en infraction. Deux autres journées d'action communes sont prévues cette année.

L'opération était menée simultanément en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Chaque pays a envoyé des observateurs chez ses voisins, dans le but de renforcer la coopération et l'échange d'expérience dans le domaine du contrôle du transport de marchandises.

En Belgique, les contrôles ont eu lieu au tunnel Liefkenshoek vers Anvers et à Weyler, à la frontière belgo-luxembourgeoise. Sur les septante véhicules contrôlés, 21 étaient en infraction. Quatorze d'entre eux ne respectaient pas les conditions de transport des matières dangereuses. D'importantes infractions ont également été constatées en matière de temps de repos et de conduite des chauffeurs. Quatre camions ont notamment été immobilisés.

Un projet de Traité Benelux est en cours d'élaboration afin d'harmoniser les pratiques de contrôle, ajoute le SPF. Son but sera notamment de permettre, moyennant certaines conditions, aux contrôleurs d'intervenir dans les pays voisins.

  1. La Wallonie pourrait vendre ses crédits d’émissions de CO2 à la Flandre

    La Wallonie pourrait vendre ses crédits d’émissions de CO2 à la Flandre

    La Flandre n'atteindra sans doute pas les objectifs que l'Union européenne lui a fixés en matière de réduction des émissions de CO2, à savoir une réduction de 15,7 % entre 2005 et 2020. Elle pourrait dès lors racheter des crédits d'émissions à la Wallonie, ce que n'a pas formellement exclu le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry (Ecolo), interrogé sur le sujet lundi, en commission du Parlement de Wallonie.