Des militaires sont déployés pour rechercher le soldat fugitif Jürgen Conings.
Plein écran
Des militaires sont déployés pour rechercher le soldat fugitif Jürgen Conings. © BELGA

Traque de Jürgen Conings: le sac à dos retrouvé a “de grandes chances” d’appartenir à l’ex-militaire

MISE À JOURDes policiers et des dizaines de militaires ont entamé jeudi une nouvelle opération de recherche à grande échelle dans le Dilserbos à Lanklaar (Dilsen-Stokkem, province de Limbourg), et plus précisément dans la zone où l’Audi de Jürgen Conings avait été retrouvée le mardi 18 mai. Un sac à dos contenant des munitions y a été trouvé, confirme le parquet fédéral. Plusieurs objets ont déjà été emportés dans le cadre des recherches concernant le militaire en fuite afin d’être analysés.

  1. Jürgen Conings: 200 personnes participent à une opération de recherche à Lanklaar et Eisden

    Jürgen Conings: 200 personnes partici­pent à une opération de recherche à Lanklaar et Eisden

    Sous la supervision d’Alain Remue de l’Unité des personnes disparues de la police fédérale, des militaires ont commencé à ratisser en ligne, vers 09h00 vendredi matin, une zone industrielle le long de la Bekaertlaan à Lanklaar (Dilsen-Stokkem, Limbourg), à la recherche du militaire fugitif Jürgen Conings. La raison de cette opération de recherche à cet endroit n’a pas été précisée par le parquet fédéral.
  2. Les centres de test confrontés à plus d'agressivité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Les centres de test confrontés à plus d'agressi­vité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Plus de 70 % des centres de test affirment avoir subi davantage d’agressions envers leur personnel au cours des dernières semaines, rapporte Domus Medica, une association des médecins généralistes, à VTM Nieuws. Il s’agit principalement d’agressions verbales de la part de personnes qui ont besoin d’un test pour voyager. “Nous comprenons que de nombreuses personnes attendent avec impatience les vacances et que chacun aspire à une vie sans Covid-19. Cependant, nous ne sommes pas là pour entraver ou rendre difficile les déplacements, comme beaucoup le prétendent, mais plutôt pour combattre le Covid.”