Tatiana Wielandt (27 ans) et Bouchra Abouallal (26 ans).
Plein écran
Tatiana Wielandt (27 ans) et Bouchra Abouallal (26 ans). © VRT

Trois femmes djihadistes de retour en Belgique mercredi

Trois Anversoises, qui se sont rendues en Syrie avec des combattants étrangers pour le groupe terroriste État Islamique, seront rapatriées mercredi avec six de leurs enfants depuis la Turquie, rapportent lundi De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

  1. Vers une harmonisation des codes couleurs au niveau européen et une carte mise à jour chaque semaine

    Vers une harmonisa­ti­on des codes couleurs au niveau européen et une carte mise à jour chaque semaine

    La proposition de la Commission européenne visant à harmoniser les codes couleurs que les États membres s'appliquent en ordre dispersé pour restreindre les déplacements vers certaines régions de l'UE, afin de lutter contre la pandémie, passe par une carte qui serait mise à jour chaque semaine, a indiqué le commissaire à la Justice, Didier Reynders, qui défendait mardi cette proposition devant les ministres en charge des Affaires européennes.
  2. L’Absym s’inquiète des mesures du CNS: “Il y a trop de laisser-aller”

    L’Absym s’inquiète des mesures du CNS: “Il y a trop de lais­ser-al­ler”

    Les adaptations aux mesures pour lutter contre le coronavirus annoncées mercredi par le Conseil national de sécurité font preuve de "trop d'assouplissement", estime Marc Moens, ex-président de l'Absym. “Mon impression générale est qu'il y a trop de laisser-aller. L'assouplissement est trop important. Je sais que c'est un exercice difficile mais le virus est toujours présent et est imprévisible", déclare-t-il.
  3. La fille du couple qui séquestrait sa stagiaire: “Papa est une gentille personne, mais ma mère est très manipulatrice”

    La fille du couple qui sé­questrait sa stagiaire: “Papa est une gentille personne, mais ma mère est très manipula­tri­ce”

    La condamnation à 15 mois avec sursis de D.D. et A.T., un couple de coiffeurs qui avaient enfermé leur stagiaire dans un grenier, continue d’agiter la commune de Tielt-Winge, en Brabant flamand. Certains sont encore sous le choc des faits qui se sont produits si près de chez eux, d’autres sont incrédules, les derniers sont révoltés contre le couple et estiment que la sanction est beaucoup trop légère. La mère et la fille de D.D., qui viennent d’ouvrir ensemble un salon de coiffure un peu plus loin dans la même rue, ont elles-mêmes du mal à juger de la situation. “Nous n’avons plus de contacts avec eux depuis sept ans, mais lui sera toujours le bienvenu chez nous”, résument-elles.