Le Palais de justice de Bruxelles.
Plein écran
Le Palais de justice de Bruxelles. © Marc Baert

Trois veuves de l'EI perdent leur nationalité belge

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné jeudi trois veuves de combattants de l'organisation État islamique (EI) à cinq ans de prison et à la déchéance de leur nationalité belge. L'une des trois femmes ferait actuellement route vers la Belgique.

  1. Deux veuves de l'EI condamnées à 4 ans et 40 mois de prison
    Mise à jour

    Deux veuves de l'EI condamnées à 4 ans et 40 mois de prison

    Deux combattantes de l'État islamique, devenues veuves, ont été condamnées jeudi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à des peines de quatre ans et 40 mois de prison. Mercredi, le juge des référés à Bruxelles a ordonné à l'État belge de fournir l’assistance consulaire et des documents administratifs, de voyage et d’identité à dix enfants de Belges partis combattre en Syrie. Les quatre enfants de l’une des prévenues, Nadia Baghouri (28 ans), en font partie.