L'internaute injurieux n'a pas été condamné pour calomnie et évite une peine maximale d'un an de prison
Plein écran
L'internaute injurieux n'a pas été condamné pour calomnie et évite une peine maximale d'un an de prison © RTL (capture d'écran)

“Un bon flic est un flic mort”: l’internaute passe à la caisse

L’homme qui avait eu des propos inadéquats après la fusillade de Liège a été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles, ce 15 novembre, à une amende de 4.000 euros. Le Bruxellois s’était excusé mais le procureur du Roi avait requis la peine maximale pour calomnie, soit un an de prison.

  1. “Un bon flic est un flic mort”: un an de prison requis pour avoir insulté la police

    “Un bon flic est un flic mort”: un an de prison requis pour avoir insulté la police

    Le procureur du Roi a requis, mardi matin devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la peine maximale pour calomnie, soit un an de prison, à l’encontre d’un homme qui avait insulté la police. Ce dernier avait posté sur Facebook un message laissant entendre qu’il se réjouissait de la mort d’un policier blessé lors d’une fusillade à Wandre (Liège) le 9 septembre dernier. Si le tribunal fait droit à la demande du procureur, la peine pourrait être assortie d’un sursis. De son côté, l’auteur du commentaire s’est excusé et a affirmé qu’il n’a souhaité la mort de personne. Ses avocats ont plaidé l’incompétence du tribunal à juger cette affaire, qui prend la forme selon eux d’un délit de presse.
  2. Un homme cité devant le juge pour s'être réjoui du sort de Maxime Pans: “Un bon flic est un flic mort”

    Un homme cité devant le juge pour s'être réjoui du sort de Maxime Pans: “Un bon flic est un flic mort”

    Un homme est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles le 1er octobre prochain pour calomnie envers un corps constitué, a annoncé vendredi le parquet de Bruxelles. L'intéressé, un homme de 29 ans, avait posté un commentaire sur le réseau social Facebook le 9 septembre dernier, affirmant être heureux de la mort annoncée (information qui s'est révélée inexacte) de Maxime Pans, ce policier liégeois blessé par balle à Jupille (Liège) le même jour.
  1. Un lieu de tournage de Peaky Blinders transformé en site de vaccination Covid
    Play
    Coronavirus

    Un lieu de tournage de Peaky Blinders transformé en site de vaccinati­on Covid

    25 janvier
  2. Une fête avec 300 personnes interrompue à Londres
    Play

    Une fête avec 300 personnes interrom­pue à Londres

    25 janvier