Un bracelet d’alerte contre la violence faite aux femmes testé à Liège?

Lors du conseil communal de ce lundi 25 novembre, la problématique de la violence faite aux femmes s’est invitée au cœur du débat. Les partis d’opposition PTB et Vert Ardent ont avancé une série de solutions que la Ville de Liège pourrait mettre en place. Le bourgmestre Willy Demeyer a, quant à lui, proposé la mise à disposition de bracelets d’alerte.

Plein écran
Illustration. © Getty Images

En cette Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, plusieurs conseillers communaux ont interpellé le collège sur les violences dont sont victimes les femmes. La séance a d’ailleurs débuté par une minute de silence en hommage aux 21 victimes de féminicide en Belgique depuis début 2019.

Création d’un Family Justice Center

La conseillère communale PTB Céline Fassotte a été la première à prendre la parole, ce lundi soir. Elle regrette que malgré l’égalité proclamée entre les hommes et les femmes, et la signature de la convention d’Istanbul sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, les femmes soient toujours confrontées à de nombreuses difficultés, discriminations et violences. “Les femmes sont majoritaires dans les cas de violence intrafamiliale et sexuelle”, explique-t-elle. “À Liège, 1.656 faits de violences au sein des couples ont été enregistrés en 2017 et 1.548 en 2018, que ces violences soient de nature physique, sexuelle, psychique ou économique.”

Soulignant l'important travail mené par le Centre de prise en charge multidisciplinaire des violences sexuelles du CHU de Liège auprès des femmes victimes d’agression, la conseillère PTB a interpelé le Conseil concernant la mise en place d’un soutien structurel. Elle a également interrogé la majorité sur les actions qui pourraient être menées afin de créer un “Family Justice Center”. 

Agir dans les milieux festifs et dès le plus jeune âge

Du côté de Vert Ardent, on a souligné le fait que les faits d’agression envers les femmes se déroulaient principalement dans les milieux festifs, aussi bien dans les bars ou dans les boîtes. La conseillère Elena Chane-Alune a rappelé que diverses actions étaient menées dans des villes, comme Rouen avec le code “Angela”, ou dans des événements comme le festival Esperanzah, avec le plan Sacha. Vert Ardent a ainsi demandé que le Conseil de la nuit se saisisse et étudie ces plans de prévention et de lutte contre le harcèlement, avec l'intégration de pairs,  afin d’en faire de même dans la ville de Liège. 

Vert Ardent plaide aussi pour le renforcement de l’offre de formations EVRAS (Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle) dans l’enseignement communal et ce, dès la maternelle. Vert Ardent suggère également de sensibiliser le corps enseignant aux violences chez les jeunes en leur donnant les outils pour les dénoncer et en parler en classe.

Des bracelets d’alerte pour les victimes de violences

Christine Defraigne, échevine en charge de l’égalité femmes/hommes, a répondu aux diverses interpellations en précisant, notamment, qu’une formation sur les questions de genre sera mise en place à destination des enseignants liégeois, qu’elle présentera au conseil communal une nouvelle charte sur les violences faites aux femmes et qu’une commission de police spéciale sera instaurée sur les féminicides.

Quant au bourgmestre, il a annoncé la mise à disposition de bracelets d’alerte pour les femmes victimes de violences graves. Un système qui a déjà fait ses preuves en Espagne.  “Les personnes concernées seront munies d’un bracelet d’alerte afin qu’elles soient sécurisées en cas de menace grave”, a-t-il précisé.

Par ailleurs, dans le cadre de la campagne mondiale du Ruban blanc contre les violences faites aux femmes, deux personnalités reconnues du sport, Ryad Merhy, champion du monde de boxe des poids lourds-légers, et le footballeur Eden Hazard, ont accepté d’incarner la campagne liégeoise sous le slogan “Sois un homme, respecte les femmes”.

Plein écran
© Ville de Liège
Plein écran
© Ville de Liège

Retrouvez toute l’actualité liégeoise ici.