Plein écran
Capture d'écran. © Street View

Un Bruxellois sauvé d'un incendie grâce à la personne qui était en appel vidéo avec lui

Un habitant de Bruxelles a été sauvé de l'incendie de son appartement mardi soir grâce à l'appel au 112 passé par une personne basée à Lille, dans le Nord de la France. Celle-ci se trouvait en communication audiovisuelle avec la victime lorsque celle-ci s'est soudain évanouie, intoxiquée par les fumées provenant d'un début d'incendie dans sa cuisine, a expliqué mercredi Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles.

"L'incendie s'est produit mardi soir dans un appartement, avenue de l'Orée à Bruxelles. Un appel a été passé à 22h40 au 112 en France par un habitant de Lille. Celui-ci était en fait en appel vidéo avec l'habitant de l'appartement en question lorsque ce dernier a perdu connaissance et s'est évanoui dans son fauteuil", a expliqué Walter Derieuw.

“La collaboration entre la France et la Belgique a été très rapide et efficace”

"Le service des urgences français a ensuite contacté celui de Belgique et les pompiers de Bruxelles sont intervenus. L'incendie a été rapidement sous contrôle. Les pompiers ont découvert une casserole en feu sur la cuisinière. Il y avait principalement des dégâts de fumée. L'habitant a été légèrement intoxiqué et a reçu immédiatement de l'oxygène avant d'être emmené à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger", a poursuivi le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

"La collaboration entre la France et la Belgique a été très rapide et efficace. Depuis l'année dernière, il y a un partenariat entre onze centres européens 112. Si un touriste belge est en difficulté au Danemark par exemple, mais ne parle pas anglais, le 112 de Copenhague peut connecter la personne au 112 de Bruxelles, qui se charge ensuite de la traduction. Et inversement, cela vaut également pour un touriste danois confronté à une barrière de la langue en Belgique", a expliqué Walter Derieuw. 

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.