Plein écran
© Facebook

Un Bruxellois victime d'une agression homophobe: "Ils m'ont tabassé pendant 15 minutes"

VideoManoë a été sauvagement agressé par trois individus ce week-end à Knokke. Le Bruxellois de 27 ans espère que son témoignage permettra de faire bouger les choses.

Vendredi soir, Manoë est de sortie à Knokke. A l'issue de la soirée, le jeune homme se voit proposer un lift de la part de trois individus d'environ 20 ans, qui lui proposent de le ramener chez lui. C'était malheureusement un guet-apens. Quelques minutes plus tard, il sera lynché de coups et les stigmates sur son visage sont impressionnants. 

"Dans la voiture, l'un de mes agresseurs a commencé à m'insulter de 'sale pédé', 'tapette'", raconte-t-il dans Sudpresse. "J'ai demandé à arrêter la voiture et à récupérer ma veste que j'avais prêtée à l'un d'eux. Ils se sont arrêtés et j'ai reçu une claque par derrière. J'ai tenté de riposter mais trop tard. Ils m'ont ensuite tabassé pendant au moins 15 minutes. Cela m'a paru très long."

Finalement, Manoë s'est réfugié chez un riverain avant d'alerter les secours. Une plainte a été déposée à la police locale. Les auteurs, qui ont aussi proféré des menaces de mort à l'encontre de Manoë, courent toujours.

  1. Les syndicats de Thomas Cook Belgique pessimistes: “Il y a 1% de chance qu'une solution soit trouvée”

    Les syndicats de Thomas Cook Belgique pessimis­tes: “Il y a 1% de chance qu'une solution soit trouvée”

    "Cela ne s'annonce pas bien", a confié lundi après-midi Katrien Degryse, représentante du Setca, à l'issue d'une réunion générale entre direction et syndicats de Thomas Cook Belgique. "La direction a dit qu'il y avait 1% de chance qu'une solution se dégage des négociations. Cela ressemblait à un discours d'adieu." La situation est dès lors très mal embarquée, déplorent les syndicats.
  2. Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    Philippe Close refuse de fermer les yeux face aux problèmes de sécurité sur le piétonnier

    La situation constatée la nuit sur le piétonnier du centre de la capitale sur le plan des nuisances en tous genres est inacceptable "tant en termes d'image que de service à la population. Nous n'allons rien lâcher car nous voulons y mettre un terme. La détermination du corps de police et des services sociaux est entière", a affirmé lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS).