Photo prétexte
Plein écran
Photo prétexte © BELGA

Un cas d'euthanasie devant les assises: “Être diagnostiquée borderline lui était inacceptable”

"Elle a demandé à ce qu'on signe sa demande d'euthanasie. Nous pensions qu'en tant que pratiquants nous n'avions aucun rôle à jouer dans ce processus", a déclaré mercredi devant la cour d'assises de Flandre orientale la psychiatre du centre de santé mentale de Saint-Nicolas où a été suivie Tine Nys pendant des années.

  1. Fermeture des bars à 23 heures et interdiction de se rassembler la nuit: la Région bruxelloise serre la vis
    mise à jour

    Fermeture des bars à 23 heures et interdicti­on de se rassembler la nuit: la Région bruxelloi­se serre la vis

    Les cafés et les bars (mais pas les restaurants) de la capitale devront fermer leurs portes dès 23 heures, à partir de lundi et durant les trois prochaines semaines. Les rassemblements de plus de dix personnes seront interdits entre 23 heures et 6 heures du matin. Ainsi en a décidé samedi la cellule bruxelloise de crise réunissant les bourgmestres des 19 communes de la capitale, la haut fonctionnaire Viviane Scholliers, les représentants de la Commission communautaire commune et des zones de police.
  2. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.