Château de Ham-sur-Heure
Plein écran
Château de Ham-sur-Heure © Google

Un château de la région de Charleroi parmi les candidats aux Publica Awards

Depuis 2016, les Publica Awards récompensent les meilleurs projets publics. Cette année, si la crise du coronavirus le permet, la cérémonie se tiendra le 17 septembre prochain au Plaza Hôtel à Bruxelles. Un château de la région de Charleroi fait d'ores et déjà partie des candidats.

Le Château de Ham-sur-Heure concourt dans la catégorie “Héritage et Architecture” des Publica Awards 2020. Le Publica Award “Heritage & Architecture” récompensera le meilleur projet public en la matière et sera décerné sur base des critères suivants:

• la qualité architecturale (5 points). Exemples: respect de l’historique du patrimoine, intégration dans l’environnement bâti, plus-value esthétique…

• la vision technique (3 points). Exemples: promotion des métiers du patrimoine, mise en oeuvre de techniques et/ou d’outils spécifiques, recours à des matériaux traditionnels ou à redécouvrir…

• le caractère public du projet (2 points). Accès public au bâtiment ou à l’endroit, plus-value sociale du projet, diffusion et partage des connaissances acquises dans le cadre de la réalisation du projet, implication de spécialistes/communautés du patrimoine dans le projet…

Histoire

Le Château de Ham-sur-Heure a été acheté en 1952 par l’Administration communale qui en a fait son siège administratif et le restaure petit à petit. Son allure actuelle date d’une centaine d’années.

Le château “a abrité les héritiers de très grandes familles. La famille de Mérode en fut propriétaire pendant plus de 454 ans. Il ressemblait à une forteresse et avait plutôt un rôle défensif. Il était, comme tous les châteaux forts de l’époque du Moyen-Age, construit sur des marécages et entouré d’une rivière. La comtesse de Mérode mourut en 1941. Son dernier fils en vie fut tué en 1944 par les rexistes. Le château attendit 1946 pour être repris par l’aîné des petits enfants qui le garda jusqu’en 1952.”

Le Château d’Ham-sur-Heure a déposé sa candidature sur base d’une vidéo tournée à l’occasion de la Journée du Patrimoine en 2019.

Autres catégories

24 autre projets se disputeront le prix dans la catégorie “Heritage & Architecture”. Les autres catégories sont “Corporate Responsability”, “Urban Development, Infrastructure & Mobility”, “Technology” et “Security & Safety”.

La première distingue les institutions publiques qui prennent soin du climat, qui intègrent la prévention de risques dans leurs produits ou actions ou qui rendent quelque chose à la société.

La seconde met en lumière le développement urbain, les infrastructures et la mobilité qui ont pour vocation de connecter les lieux et les hommes, de créer du lien.

La troisième valorise les institutions publiques qui s’adaptent le mieux aux évolutions technologiques.

Enfin, la dernière gratifie les organisations publiques qui présentent un projet en matière de sécurité.

Comment voter?

Pour voter, rien de plus simple! Il vous suffit de vous rendre sur le site web des Publica Awards et cliquer sur l'onglet “Candidats Publica Awards”. Vous retrouverez ensuite tous les candidats pour chaque catégorie avec la possibilité de cocher une case à côté de chacun d’entre eux. Une fois votre favori sélectionné, il n’y a plus qu’à appuyer sur le bouton “Vote” et le tour est joué.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.