Plein écran
Illustration. © belga

Un couple d'octogénaires décède dans un incendie à Gilly

Un incendie a touché une habitation située à la rue Devillez à Gilly (Charleroi), vendredi vers 06h30. Deux personnes sont décédées, indique la zone de secours Hainaut-Est. Il s'agit d'un couple d'octogénaires, âgé de 88 et 86 ans. Selon les premières constatations, l'incendie serait accidentel. 

Les pompiers de Marcinelle et de Jumet ont été envoyés sur les lieux. Ils ont constaté sur place que l'arrière de l'habitation était fortement touchée par les flammes. 

Une citerne de 15.000 litres a été envoyée sur place. Selon la zone de secours, l'incendie pourrait être accidentel. Les résidents possédaient un petit chauffage d'appoint au gaz et le feu aurait démarré dans la salle de bain. Une petite explosion aurait été entendue par les riverains, signalent les pompiers.

L'homme, âgé de 88 ans, a été découvert calciné au rez-de-chaussée de la maison. Sa femme, âgée de 86 ans, a été retrouvée inconsciente dans une chambre à coucher. L'incendie a été rapidement maîtrisé par les hommes du feu. 

Le labo du parquet doit descendre sur les lieux afin de déterminer les réelles causes de l'incendie.

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.