Plein écran
© Photo News

Un couple de sexagénaires sous mandat d'arrêt pour séquestration à Morlanwelz

Un couple de sexagénaires a été placé sous mandat d'arrêt et inculpé, vendredi, de séquestration, traitements dégradants, coups et blessures, fraude informatique et abus de confiance, signale lundi le parquet de Charleroi. Ils avaient recueilli les deux victimes chez eux, rue Vanrôme à Morlanwelz, pour leur venir en aide.

Josiane et son mari Jacky, respectivement âgés de 60 et 61 ans, nient toutes les préventions sauf la fraude informatique. L'enquête n'en est qu'au début et de nombreuses personnes, notamment dans l'entourage du couple, doivent encore être auditionnées. 

Les deux suspects ont comparu vendredi devant le juge d'instruction, qui les a inculpés et placés sous mandat d'arrêt. La femme est inculpée de détention arbitraire, de traitements dégradants, de coups et blessures, de fraude informatique et d'abus de confiance. Son mari est visé par les mêmes chefs d'inculpation, sauf les coups et blessures.

La première victime est un sans-domicile. Le couple l'aurait aidé et lui aurait proposé de l'héberger il y a cinq ans. La seconde victime est une femme qui aurait demandé de l'aide au couple de Carnières en décembre dernier, parce qu'elle vivait dans un logement insalubre.

À l'heure actuelle, le parquet de Charleroi n'a pas expliqué comment les autorités judiciaires avaient été avisées des faits.

  1. Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie
    Mise à jour

    Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie

    Les combattantes belges en Syrie Tatiana Wielandt, 27 ans, et Bouchra Abouallal, 26 ans, ainsi que leurs enfants ne se trouveraient plus en Syrie mais en Turquie, a-t-on appris mercredi au tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Leur avocat, Me Walter Damen, avait introduit une action en référé devant ce tribunal exigeant que la Belgique rapatrie ses ressortissants, femmes et enfants, ou tente au moins de le faire, mais cette procédure est maintenant abandonnée.