Illustration.
Plein écran
Illustration. © REUTERS

Un couple s’infiltre chez Ikea avant d’être expulsé: “Acheter un lit doit pouvoir se faire à deux”

Hendrik Wallijn et son épouse, un couple originaire d’Ostende, ont réussi à se faufiler ensemble dans le magasin Ikea de Gand. Expulsés après quelques minutes, les contrevenants - pour rappel, les courses sont limitées à une personne par foyer depuis le 27 juillet dernier - reconnaissent avoir enfreint les règles. “On devrait pouvoir faire des achats coûteux, comme un lit, ensemble”, nuance l’Ostendais. Son témoignage est à lire dans les colonnes de Het Nieuwsblad.

  1. Le chien qui aboie, un cambrioleur, un “transgenre”: pourquoi Liselotte a-t-elle été assassinée?

    Le chien qui aboie, un cambrio­leur, un “transgenre”: pourquoi Liselotte a-t-elle été assassinée?

    Le procès du “rendez-vous mortel” s’ouvre ce mardi devant la cour d’assises de Louvain. Kim De Brabanter est accusé du meurtre de Liselotte De Coninck lors de leur premier et unique rendez-vous en novembre 2017 à Ternat, dans le Brabant flamand. La jeune femme a été retrouvée morte au domicile du camionneur de 40 ans, une ceinture nouée autour du cou. L’accusé a modifié sa version des faits à plusieurs reprises au cours de l’enquête.
  2. “5.000 voitures” du Vlaams Belang à Bruxelles contre la coalition Vivaldi: “Un succès incroyable”
    Mise à jour

    “5.000 voitures” du Vlaams Belang à Bruxelles contre la coalition Vivaldi: “Un succès incroyable”

    Le Vlaams Belang a organisé dimanche sur la partie flamande du plateau du Heysel une action de protestation contre la mise sur pied d’une majorité fédérale Vivaldi. Le parti d’extrême droite affirme que plus de 5.000 voitures ont fait le déplacement, ce qui équivaudrait à 10.000 personnes. Selon la police, il y aurait eu jusqu’à 4.500 véhicules, avec en moyenne trois à quatre passagers. “C’est un succès incroyable”, a commenté le président du parti, Tom Van Grieken.
  3. 200 élèves de maternelle d’une école de Waterloo placés en quarantaine

    200 élèves de maternelle d’une école de Waterloo placés en quarantai­ne

    La bourgmestre de Waterloo, Florence Reuter, a confirmé que l'ensemble des élèves des classes de maternelle de l'école communale de Mont-Saint-Jean allaient être placés en quarantaine. La commune a été avertie lundi matin qu'une éducatrice travaillant avec ces élèves avait été testée positive au nouveau coronavirus ce week-end. La commune a dès lors fermé ces classes et a averti les parents de la situation. Ce sont environ 200 élèves qui sont concernés.