Prison d’Ypres - Photo d’archives
Plein écran
Prison d’Ypres - Photo d’archives © Henk Deleu

Un détenu poignarde un pédophile présumé en prison: “Il a dit qu'il toucherait encore des mineurs”

Dans la prison de Ypres, un prisonnier polonais a attaqué son codétenu au visage parce qu’il le soupçonnait de pédophilie. La victime, qui a affirmé avoir agressé sexuellement une jeune fille, a été poignardée à plusieurs reprises et présente aujourd’hui une cicatrice entre le nez et la bouche. L'agresseur risque deux ans de prison pour cette attaque.

Le 1er septembre 2019, le détenu R. J. a attaqué un de ses codétenus avec un morceau de bois. Il s’est expliqué devant un juge, à Ypres, ce lundi. Au tribunal, il a déclaré qu’il s’était mis en colère quand la victime lui a dit qu’il avait abusé d’une jeune fille et qu’il continuerait à le faire. La personne qui a été attaquée est suspectée d’avoir agressé sexuellement une fille de onze ans.

“J’ai enfreint les règles mais ce n’était pas prémédité”, a déclaré R. J.. “J’ai vu cet objet dans l’escalier et c’est arrivé. Je vous présente mes excuses”. 

Le ministère public a requis deux ans de prison contre le détenu polonais. “Cet homme a pensé qu’il pouvait prendre ma place mais ce n’est pas nécessaire”, a déclaré le procureur lors de l’audience. “La justice sait faire son travail”. De son côté, le juge a affirmé: “La sécurité doit être garantie en prison. Il y a d’autres moyens d’exprimer son mécontentement”. 

Le verdict sera prononcé le 16 mars.