Assadollah A.
Plein écran
Assadollah A. © DR

Un diplomate iranien condamné à 20 ans de prison à Anvers pour un projet d'attentat en France

mise à jourLe tribunal correctionnel d’Anvers a condamné jeudi un diplomate iranien, Assadollah A., à 20 ans de prison pour terrorisme. Deux autres prévenus, Nasimeh N. et Amir S., écopent de peines allant de 15 à 18 ans alors qu’un quatrième prévenu, Mehrdad A., est condamné à 17 ans de prison. Ils étaient poursuivis pour un projet d’attentat contre un rassemblement de l’opposition iranienne en France en 2018. Trois prévenus sont également déchus de leur nationalité belge.

  1. Collé à la banque pour dénoncer l'enrichissement du Nord sur les minerais
    Bruxelles

    Collé à la banque pour dénoncer l'enrichis­se­ment du Nord sur les minerais

    Le mouvement Extinction Rebellion (XR) a mené vendredi après-midi plusieurs actions individuelles dans le quartier européen de Bruxelles, sous l'intitulé "Rebellion of One", en marge du sommet du G7. Il souhaite ainsi dénoncer, sur base d'un article du journal britannique The Guardian, que les grandes puissances qui composent le groupe ont investi, depuis le début de la pandémie, plus de milliards dans les énergies fossiles que dans les énergies renouvelables.