Un élu socialiste fait le signe de ralliement aux Frères Musulmans puis s'excuse

Jamal Ikazban s'est affiché sur les réseaux sociaux en faisant le signe de ralliement aux Frères Musulmans. Le socialiste molenbeekois a retiré la photo polémique avant de s'excuser, mais l'opposition demande une sanction exemplaire.

Jamal Ikazban a participé cette semaine à une manifestation de soutien aux victimes palestiniennes de Gaza devant la Gare centrale à Bruxelles. Pour l'occasion, le député bruxellois a pris la pose avec plusieurs participants. Et il a publié un cliché où on le voit lever quatre doigts en l'air, signe de l'appartenance aux Frères Musulmans.

L'image a provoqué un tel tollé que Jamal Ikazban l'a rapidement supprimée. Trop tard pour échapper à l'oeil des libéraux, qui ont ressorti le cliché pour fragiliser le socialiste. Le Molenbeekois a ensuite présenté ses excuses par voie de communiqué, le PS bruxellois l'ayant réprimandé, en rappelant qu'il ne partageait pas du tout les convictions des Frères Musulmans. 

"Colère et résistance"
"Ce mardi 14 mai, j'ai participé à un rassemblement devant la Gare Centrale pour dénoncer le massacre de 55 civils à Gaza par l'armée israélienne, dont plusieurs enfants", dit-il dans le communiqué publié sur Facebook. "A l'occasion de ce rassemblement, sur quelques photos on me voit arborer un symbole de la main. A certains moments, durant le rassemblement, ce fut un poing levé, à d'autres un "V" et enfin, et c'est l'objet d'une polémique, "quatre doigts".

"Dans mon esprit et je veux être formel, il n'y a jamais eu autre chose qu'une volonté d'exprimer la colère et la résistance légitimes d'un peuple face à l'oppression. Or, ce dernier signe est attribué à la confrérie des Frères Musulmans qui en a fait un instrument identitaire de propagande".

"Je veux être limpide : je n'ai aucun lien avec cette confrérie et je n'en partage aucunement les positions. Au contraire, je condamne toutes formes d'extrémismes, en ce compris celle portée par ce mouvement. Toute ma vie j'ai combattu toutes les formes d'extrémismes et cela ne changera pas. Toutefois, si ce signe a pu heurter certains, je tiens à m'en excuser. A l'avenir, pour exprimer ma solidarité avec la résistance des peuples opprimés, je n'utiliserai que le point levé ou le "V" de victoire."

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.
  2. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.