Plein écran
Capture d'écran. © Informacion

Un enfant belge décède dans un accident de la route en Espagne

Trois personnes sont mortes dans un grave accident de la route survenu dimanche entre un voiture immatriculée en Belgique et un véhicule néerlandais sur l'AP-7 à hauteur d'El Campello (Alicante), en Espagne. L'une des victimes est un petit Belge âgé d'environ 2 ans, affirment plusieurs médias locaux.

La collision s'est produite peu après 15h00 au point de jonction entre l'AP-7 et l'A-70. Les deux véhicules ont été totalement détruits par le choc. Le trafic en direction d'Alicante a été interrompu un bon moment et n'a repris que vers 18h00. 

Les victimes n'avaient pas leurs documents d'identité avec eux. Outre les trois morts, l'accident a fait trois blessés. 

La cause de la collision demeure un mystère, a indiqué la Guardia Civil. 

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.
  2. Un cas d'euthanasie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Le médecin qui a procédé à l'euthanasie volontaire de Tine Nys (38 ans) en 2010, et qui doit répondre d'empoisonnement devant la cour d'assises de Gand, a indiqué lundi qu'il s'était conformé à la loi sur l'euthanasie. "J'ai effectué une euthanasie légalement correcte. Celle-ci a été approuvée à l'unanimité par les personnes qui examinent les conditions légales", a déclaré le médecin, se référant à la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie.