Plein écran
Capture d'écran © Ligue SLA

Un enfant qui se noie: la campagne choc de la Ligue SLA boycottée par la VRT

La nouvelle campagne de la Ligue SLA ne sera pas diffusée par la VRT, qui la juge “trop choquante” pour ses téléspectateurs.

Une campagne choc pour la journée mondiale de la SLA (sclérose latérale amyotrophique, également appelée maladie de Charcot). Un enfant est en train de se noyer dans une piscine, sous le regard d’un homme. Dans un premier temps, on peut penser que cette personne laisse le garçon en difficulté volontairement. Mais quand ce dernier meurt, on comprend que l’homme ne pouvait rien faire pour le sauver, puisqu’il est atteint de la maladie, et donc en fauteuil roulant.

“Trop choquante”

“Comment vous sentez-vous maintenant? Dans le corps d’un patient de la SLA?”, est-il alors écrit. Avant d’inciter à l’action: plus d’argent pour la recherche. La Ligue SLA a voulu diffuser la vidéo au grand public cette semaine, mais elle s’est heurtée au refus de la VRT. “Nous prenons rarement une telle décision. Mais nous avons pensé que cette publicité était trop choquante pour les téléspectateurs, d’autant plus qu’elle aurait été diffusée à des heures où l’audience est la plus importante”, a réagi Hans Van Goethem, porte-parole de la VRT.

Pour l’agence de publicité Publicis One, qui a conçu la publicité, l’heure est à l’incompréhension. “Notre intention n’était pas de choquer. Nous voulions simplement exprimer ce que l’on ressent quand on est piégé dans son corps. D’autres scénarios avaient été élaborés mais nous avons choisi cette scène, qui représente la plus grande impuissance. C’est le sentiment que nous avons voulu transmettre”, a réagi le directeur créatif Kwint De Meyer.

Evy Reviers, président-directeur général de la Ligue, est du même avis. “La VRT n’a pas le droit de décider si quelque chose est trop difficile si c’est la réalité”, a-t-il regretté. La publicité a été diffusée sur la page Facebook de la Ligue.