Photo News
Plein écran
© Photo News

“Un enterrement symbolique” est prévu ce vendredi à l’aéroport de Charleroi

Brussels South Charleroi Airport (BSCA) a accueilli 240.900 passagers, soit une fréquentation de 30% comparé au mois de juillet 2019. Mais au-delà de cela, c’est une grande partie du secteur touristique qui est en crise.

  1. Une agence de voyage conteste le principe des zones rouges devant le Conseil d'État

    Une agence de voyage conteste le principe des zones rouges devant le Conseil d'État

    Une agence de voyage a décidé d'introduire un recours devant le Conseil d'État contre la décision qui autorise les voyages non essentiels au départ de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, à l'exception des zones rouges. L'Espagne et une grande partie de la France sont, en effet, interdites depuis vendredi. C'est "la goutte d'eau" qui fait déborder le vase pour le gérant des deux agences de voyage RTK Travel Center à Herve et à Heusy, Damien Keutgen.
  1. Les Belges ne peuvent plus voyager librement que dans six pays européens, toute l’Espagne passe en zone rouge sauf Tenerife
    Mise à jour

    Les Belges ne peuvent plus voyager librement que dans six pays européens, toute l’Espagne passe en zone rouge sauf Tenerife

    Il n'est désormais plus possible de voyager que dans six pays sans conditions, selon le site des Affaires étrangères. L'Autriche, la Bulgarie, la France, l'Italie, la Pologne et le Portugal sont désormais les seuls pays figurant sur la liste verte du service public fédéral mise à jour mercredi sur son site. L'avis ne s'applique qu'aux voyages non essentiels.
  2. Quel impact les voyages ont-ils eu sur l’émergence des nouveaux cas? La réponse d’Yves Van Laethem

    Quel impact les voyages ont-ils eu sur l’émergence des nouveaux cas? La réponse d’Yves Van Laethem

    Le Centre de crise et le SPF santé ont tenu une nouvelle conférence de presse ce vendredi matin pour faire le point sur la situation sanitaire dans notre pays. Le dernier bilan publié par Sciensano confirme la tendance à la baisse, mais “il n’est pas impossible que l’on se dirige vers un plateau”, a commenté Yves Van Laethem, avant d’infirmer la prétendue pénurie des tests de dépistage dans les laboratoires. “Actuellement, ce n’est pas le cas.” L’infectiologue a également fait le point sur la période estivale, assurant que 900 personnes revenant de zone rouge avaient été diagnostiquées positives. “On estime que chez nous, environ 20% de nouveaux cas ont été diagnostiqués sur base de retours de voyages. Un chiffre qui colle à la moyenne européenne."