Photo News
Plein écran
© Photo News

“Un enterrement symbolique” est prévu ce vendredi à l’aéroport de Charleroi

Brussels South Charleroi Airport (BSCA) a accueilli 240.900 passagers, soit une fréquentation de 30% comparé au mois de juillet 2019. Mais au-delà de cela, c’est une grande partie du secteur touristique qui est en crise.

  1. Le risque de contamination à l'étranger n’est pas plus important qu'en Belgique, selon les voyagistes

    Le risque de contamina­ti­on à l'étranger n’est pas plus important qu'en Belgique, selon les voyagistes

    L'Association belge des tours-opérateurs (ABTO) déplorent les déclarations des porte-paroles interfédéraux. Selon l’organisation, les chiffres présentés lors des conférences de presse ne permettent “pas d’affirmer que le risque de contamination à l'étranger est plus important qu'en Belgique”. L'ABTO regrette “que les voyages et les voyageurs soient ainsi placés sous un jour extrêmement défavorable”.
  2. Une agence de voyage conteste le principe des zones rouges devant le Conseil d'État

    Une agence de voyage conteste le principe des zones rouges devant le Conseil d'État

    Une agence de voyage a décidé d'introduire un recours devant le Conseil d'État contre la décision qui autorise les voyages non essentiels au départ de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, à l'exception des zones rouges. L'Espagne et une grande partie de la France sont, en effet, interdites depuis vendredi. C'est "la goutte d'eau" qui fait déborder le vase pour le gérant des deux agences de voyage RTK Travel Center à Herve et à Heusy, Damien Keutgen.