Plein écran
© Infrabel

Un entrepreneur inconscient manque de provoquer un déraillement de train à Saint-Ghislain

Un entrepreneur privé a ensablé une voie de train à Tertre, à côté de Saint-Ghislain. Un acte inconscient quand on sait que de nombreux trains de marchandises transportent des produits chimiques, dont certains toxiques. Ce mardi, Infrabel a été alerté par un conducteur de train qui a dû effectuer un freinage d’urgence en arrivant au passage à niveau, évitant de peu un déraillement.

Alerté ce mardi pour un incident, Infrabel indique qu’un conducteur a dû freiner d’urgence en voyant du sable sur les rails. Le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belge a de suite envoyé des équipes sur place près de Saint-Ghislain. La police fédérale du chemin de fer a également été dépêchée sur place pour constater les dégâts. 

“Nous sommes sur un site Seveso (série de directives européennes qui imposent aux États membres de l’Union européenne d’identifier les sites industriels présentant des risques d’accidents majeurs N.D.L.R.), et les trains qui y circulent transportent des produits chimiques, dont certains toxiques”, indique Infrabel. 

Une plainte déposée

Une catastrophe a donc été évitée de peu puisque si le train n’avait pas freiné, il aurait sans doute déraillé et les conséquences auraient pu être désastreuses. Qui a bien pu mettre du sable sur une voie de train? “Un entrepreneur privé, qui effectue des travaux le long de la voie, a décidé d’ensabler le passage à niveau afin de faciliter la traversée de ses engins de chantier. Oubliant à l’évidence que cela ferait dérailler les trains... ou s’en moquant”, explique Infrabel.

Selon des témoignages recueillis par le gestionnaire public, “cet entrepreneur aurait, plus tôt dans la journée, mis des plaques métalliques à la place du sable, mais le bruit dérangeait les riverains.”

Infrabel se félicite de la collaboration “excellente” entre ses équipes et la police pour rétablir la situation. Une plainte a été déposée contre l’entreprise responsable. 

  1. Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connaissait sa voiture par cœur”

    Deux frères se crashent en Porsche: “Il aimait rouler vite mais connais­sait sa voiture par cœur”

    Alors que la commune de Wijnegem (province d’Anvers) vient d’obtenir la promesse de voir installer un dispositif de contrôle de trajet sur la “route de la mort”, deux frères y ont été victimes d'un crash d’une extrême violence ce vendredi. La Porsche 911 turbo de Pedro, 44 ans, et Gaby, 39 ans, a été littéralement sectionnée lors de l’impact contre un arbre. L’aîné lutte pour sa vie sur son lit d’hôpital tandis que le cadet a été tué sur le coup. Ensemble, ils avaient une affaire de voiture de luxe d’occasion. “Oui, ils aimaient les voitures puissantes, mais ils les connaissaient de A à Z”.
  2. Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-père qui refusait de lui donner de l’argent
    Mise à jour

    Drame à Grammont: Nick aurait poignardé son grand-pè­re qui refusait de lui donner de l’argent

    Mercredi, un homme de 81 ans a perdu la vie à Grammont, poignardé par son petit-fils. Le soir-même, les voisins ont aperçu le suspect, Nick, 23 ans, acheter une glace au marchand de glace ambulant. Quelques minutes plus tard, il s’est rendu chez son grand-père avant de le poignarder à mort avec une paire de ciseaux. Il s’est ensuite retourné contre sa grand-mère, qui tentait d’intervenir. On soupçonne aujourd’hui le jeune homme d’avoir sonné à la porte de ses grands-parents pour réclamer de l’argent pour s’acheter de la drogue. Il a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé d’assassinat et de tentative de meurtre sur sa grand-mère, a indiqué vendredi le parquet de Flandre orientale.